Spread the love

Jeté en prison à Korhogo, hier à l’issue d’un procès surréaliste dans lequel il est accusé de « complicité de destruction de bien publics et privés, » Justin Koua vient d’être transféré à la prison civile de Boundiali chef-lieu de la région de la Bagoué.

A en croire son avocate Me Rodrigue Dadjé, le porte-parole du FPI pro-Gbagbo, Justin Koua, est inculpé pour  » troubles à l’ordre public et complicité de destructions de biens publics et biens privés commis courant août et septembre 2020 « .

Il importe de souligner que Justin Koua a été interpellé par la police, mercredi, « sans aucune forme de procédure judiciaire préalable », quand il s’apprêtait à quitter son domicile pour se rendre à son lieu de travail, selon son parti qui a condamné son interpellation et réclamé sa « libération immédiate et sans condition. Koua Justin a été interpellé 48 heures après l’invalidation de la candidature de son parti le FPI pro-Gbagbo.

Pour rappel, le Secrétariat Général Adjoint du FPI, administrateur des impôts à la DGI à Korhogo, a été arrêté le 16 septembre dernier sur son lieu de travail en compagnie de son chauffeur et du vigile. Si le vigile a été libéré depuis le commissariat, Koua Justin et son chauffeur sont écroués depuis hier soir à la prison de Korhogo d’où il a été transféré à Boundiali.

Leave A Reply