Spread the love

(ANSA) –

Une équipe d’archéologues égyptiens a annoncé aujourd’hui avoir retrouvé 59 sarcophages en bois, bien conservés et scellés, enterrés il y a plus de 2500 ans ces dernières semaines. En ouvrant un, l’équipe a révélé des restes momifiés enveloppés dans un linceul, avec des inscriptions hiéroglyphiques aux couleurs vives.
La découverte a eu lieu au sud du Caire, à Saqqarah, la nécropole de l’ancienne capitale égyptienne de Memphis, site classé au patrimoine mondial de l’Unesco.
Depuis que la découverte des 13 premiers cercueils a été annoncée il y a près de trois semaines, d’autres ont été découverts dans d’autres puits, à des profondeurs allant jusqu’à 12 mètres. Et un nombre inconnu de sarcophages pourrait encore y être enterré, a déclaré le ministre du Tourisme et des Antiquités, Khaled al-Anani, sur le site, près de la pyramide de Djoser, vieille de 4700 ans. « Ce n’est donc pas la fin de la découverte, je la considère plutôt comme le début de la grande découverte », a-t-il déclaré. Les sarcophages, scellés il y a plus de 2500 ans, remontent à la période tardive de l’Égypte ancienne, vers le 6e ou 7e siècle avant JC, a ajouté le ministre.
Ces dernières années, des fouilles à Saqqara ont mis au jour des artefacts, des serpents momifiés, des oiseaux, des coléoptères et d’autres animaux.
Des études préliminaires ont indiqué que les sarcophages appartenaient probablement à des prêtres, à des hommes d’État et à des personnalités éminentes de la société égyptienne ancienne de la 26e dynastie, a déclaré Anani.
Tous les cercueils seront emmenés au prochain Grand Musée égyptien sur le plateau de Gizeh, a finalement déclaré Anani.
L’ouverture du Grand Musée égyptien, qui a été retardée à plusieurs reprises, est prévue pour 2021. Le musée abritera des milliers d’artefacts, couvrant plusieurs époques de l’histoire égyptienne, de la période pré-dynastique à la période gréco-romaine. (MANIPULER).

Leave A Reply