Spread the love

RTBF/ Alors que la première demi-finale entre Swiatek et Podoroska avait été expédiée par la Polonaise (6-2, 6-1), le second duel entre Petra Kvitova et Sofia Kenin a été légèrement plus indécis. Mais au final, pas de troisième set non plus puisque c’est la déroutante Américaine qui s’impose en deux sets disputés, 6-4, 7-5.

Mieux en jambes et en confiance après une belle année 2020 (elle a gagne l’Open d’Australie), Sofia Kenin rentre mieux dans sa rencontre. Incisive, elle a les mollets en feu et court dans tous les sens. En face, la longiligne Kvitova peine à suivre le rythme et enchaîne les fautes directes. Très vite, l’Américaine s’envole à 4-1.

Mais au fil des coups et des échanges, on sent que le jeu s’équilibre et s’intensifie. Grâce à ses coups de boutoir en coup droit, une Kvitova infranchissable en filières courtes malmène Kenin et revient dans le match. Malheureusement pour elle, elle rate le coche à 4-3, sa balle de break potentiellement salvatrice finissant dans le filet. Kenin en profite, s’échappe à 5-3 avant de rafler cette première manche 6-4.

Mais l’impression qu’un vrai duel est en train de naître se confirme. Les deux joueuses, dans un style complètement différent, sont très proches et se rendent coup (droit) pour coup (droit). Tournant de ce deuxième set à 2-2. Au terme d’un jeu interminable, Kvitova cède… et concède sa mise en jeu. Kenin breake et confirme dans la foulée, 4-2 !

L’inexorable film de la rencontre se poursuit, Kvitova est bien dans les échanges mais il lui manque de zeste de créativité et d’engagement pour inquiéter Kenin. A 5-3, la bouillonnante et pétaradante Américaine, qui n’hésite pas à vociférer des encouragements de plus en plus bruyants, n’est même plus qu’à un jeu de la finale. Mais malheureusement pour elle, elle craque au mauvais moment en ratant totalement son jeu de service. Une Kvitova à l’affût revient à 5-5 mais se met… elle aussi à trembler. Contre-breakée dans la foulée, elle laisse l’opportunité à Kenin de servir (une nouvelle fois) pour le match. Et l’Américaine ne laisse évidemment pas passer ce cadeau et s’impose finalement 6-4, 7-5.

Taulière en junior, Kenin confirme définitivement son éclosion au plus haut niveau. Après son formidable Open d’Australie, elle se qualifie pour une seconde finale dans un Majeur en 2020. En finale, elle affrontera la redoutable Iga Swiatek.

Leave A Reply