Spread the love

Interpellation du Ministre français des affaires étrangères, M. Le Drian, par Pr. KOUDOU Kessié Raymond, Ex Ambassadeur de Côte d’Ivoire en France et en Israël

Selon M. le Ministre Jean-Yves Le Drian, il y a un processus démocratique en Côte d’Ivoire, apprécier la nouvelle Constitution, ce serait de l’ingérence, et si le président Ouattara a souhaité se représenter, c’est son libre choix.

Par ces propos, M. le Ministre ne fait preuve d’aucune hauteur de vue surtout lorsqu’il s’abstient d’évoquer la violation de la constitution ivoirienne à propos de la volonté de M. Ouattara de candidater pour un 3ème mandat.

Mais de plus, on se demande si M. le Ministre Le Drian est vraiment bien fondé pour évoquer la notion de non ingérence. Pure hypocrisie. Hier en effet, M. Macron, en saluant la parole donnée par M. Ouattara de ne pas se présenter pour un troisième mandat, faisait-il de l’ingérence ou non ?

Était-ce au nom de la non ingérence que M. Sarkozy menaçait le Président Laurent Gbagbo et lui donnait quelques jours pour quitter le pouvoir ? Était-ce au nom de la non ingérence que M. Sarkozy s’est vanté d’avoir dégagé Gbagbo et installé Ouattara au pouvoir en Côte d’Ivoire par des armes de destruction de nombreuses vies ?

M. le Ministre, la faiblesse des États africains face à la puissance de feu des vôtres ne vous donne pas le droit de les mépriser. S’il vous plaît, nos pays méritent un peu plus de considération car vous leur devez beaucoup.

Or, malheureusement, c’est bien à cause de l’ingérence de votre pays que la Côte d’Ivoire connaît aujourd’hui ce grand recul de la démocratie, des libertés et risque à nouveau de sombrer dans une crise électorale encore plus grave que la précédente.

Il est encore temps de prévenir, demain il serait peut être trop tard. La Côte d’Ivoire ne veut plus de comptabilité macabre, elle ne veut pas non plus compter ses prisonniers politiques et ses exilés. Morts, prisonniers et exilés à cause de votre ingérence, ça suffit !

Pr. KOUDOU Kessié Raymond
Ex Ambassadeur de Côte d’Ivoire en France, en Israël.
En exil du fait de votre ingérence.

Leave A Reply