Spread the love

Des ivoiriens sont descendus à nouveau dans la rue ce Mardi 27 Octobre, pour exiger le départ du président sortant Alassane Ouattara du pouvoir et le retrait de sa candidature à un 3e mandat qu’ils jugent illégale et anticonstitutionnelle.

En effet, des populations d’ Abengoua, Abongouanou, Daoukro, et à Affery ont manifesté pour exprimer leur désaccord face à la volonté du Chef d’Etat sortant, Alassane Ouattara, de briguer un autre mandat à l’élection présidentielle prévu le 31 octobre 2020.

Notons qu’à Abongoua, la route nationale KOTOBI- AKOUPÉ était bloquée avec deux grumiers ( entrée et sortie du village). Cependant, à Daoukro et Bongouanou, des individus non identifiés ont fait irruption dans les bâtiments qui abritent le siège de la CEI. Ils ont ensuite sorti tout le matériel électoral et y ont mis le feu.

En conclusion, la situation était très tendue à Daoukro, la population refusait de laisser entrer sur son territoire les forces de l’ordre. L’armée se met à tirer à balles réelles après des heures de bras de fer, selon des témoignages recueillis auprès des habitants de ladite localité.

Détails à suivre.

Leave A Reply