Spread the love

 

Après le scrutin présidentiel du 31 octobre, la situation demeure très tendue en Côte d’Ivoire. Suite aux mots d’ordre de plusieurs internautes appelant à continuer la mobilisation contre un troisième mandat « anticonstitutionnel » du président Alassane Ouattara, ce lundi 9 novembre, plusieurs villes de Côte d’Ivoire sont descendus à nouveau dans les rues pour exiger le respect de la constitution.

Ce lundi 9 novembre, trois jeunes garçons ont été tués lors des manifestations contre un troisième mandat du Chef d’Etat Alassane Ouattara à Skensi.

Selon des témoignages recueillies auprès des témoins oculaires, des manifestants ont été pris à partie par les forces de l’ordre positionnés à Elibou avec des tirs à balles réelles causant au moins trois morts et plusieurs blessés.

Pour rappel, Sikensi est une ville du sud de la Côte d’Ivoire et aussi l’un des quatre départements de la région Agnéby-Tiassa depuis juillet 2011, au regard de sa représentation législative et fait partie désormais du district des Lagunes.

Détails à suivre.

Leave A Reply