Spread the love

TASS /. Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov et son homologue azerbaïdjanais Jeyhun Bayramov ont discuté dimanche lors d’une conversation téléphonique du déploiement d’un contingent russe de maintien de la paix au Haut-Karabakh, a indiqué le ministère russe des Affaires étrangères.

<< Dans le cadre du suivi des contacts entre les présidents [russe et azerbaïdjanais]Vladimir Poutine et Ilham Aliyev, les ministres ont examiné en détail la mise en œuvre de la déclaration conjointe du 9 novembre des dirigeants de l’Azerbaïdjan, de l’Arménie et de la Fédération de Russie sur un cessez-le-feu et l’arrêt toutes les actions militaires dans la zone de conflit du Haut-Karabakh », a déclaré le ministère.

Une attention particulière a été accordée à la coordination des mesures pratiques des parties à la déclaration conjointe dans le contexte du déploiement d’un contingent de maintien de la paix des forces armées russes et de la rationalisation de ses travaux «sur le terrain».

Lavrov a également informé son homologue azerbaïdjanais des aspects clés d’un effort de mise en place du centre d’intervention humanitaire interinstitutions au Haut-Karabakh. Les deux ministres ont confirmé la nécessité d’une participation active des organisations internationales, notamment le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés, le Programme des Nations Unies pour le développement, l’UNESCO et le Comité international de la Croix-Rouge, << afin de faciliter la restauration après un conflit, résoudre missions humanitaires et préserver le patrimoine religieux et culturel de la région.  »

Le 9 novembre, le président russe Vladimir Poutine, le président azerbaïdjanais Ilham Aliyev et le Premier ministre arménien Nikol Pashinyan ont signé une déclaration conjointe sur un cessez-le-feu complet au Haut-Karabakh à partir du 10 novembre. Le dirigeant russe a déclaré que les parties azerbaïdjanaise et arménienne maintiendraient les positions ils avaient retenu et des soldats de la paix russes seraient déployés dans la région. En outre, Bakou et Erevan doivent échanger les prisonniers et les corps des personnes tuées.

Le 13 novembre, le président russe Vladimir Poutine a signé un décret sur la création d’un centre d’intervention humanitaire interinstitutions pour le Haut-Karabakh. Il comprendra des représentants du ministère de la Fédération de Russie de la protection civile, des urgences et de l’élimination des conséquences des catastrophes naturelles, du ministère des Affaires étrangères, du service fédéral de sécurité ainsi que des représentants d’autres organes fédéraux intéressés du pouvoir exécutif.

Les tâches du centre comprendront la facilitation du processus de retour des réfugiés, la coopération avec les organes de l’État d’Azerbaïdjan et d’Arménie pour restaurer l’infrastructure civile et créer les conditions d’une vie normale au Haut-Karabakh.

Leave A Reply