Spread the love

(Lusa) – Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, est « déçu » des résultats du sommet du G20 sur les questions de dette et de climat, bien qu’il se félicite des engagements sur vaccins contre covid-19.

Selon Stéphane Dujarric, porte-parole de l’ONU, Guterres s’est dit « heureux » que le sommet des 20 économies les plus industrialisées du monde, organisé par l’Arabie saoudite, ait donné, dans le communiqué final, un « signe fort d’engagement » pour que les vaccins contre le nouveau coronavirus constituent un «bien public mondial».

En revanche, a ajouté le porte-parole, le secrétaire général des Nations Unies s’est également félicité des promesses faites par le programme mondial de vaccination (Covax) même si l’argent tarde à arriver.

Le programme mondial de vaccination, baptisé Covax et codirigé par Gavi (Vaccination Alliance), a encore besoin d’environ 4 milliards de dollars (environ 3 380 millions d’euros) pour assurer une distribution équitable des vaccins et du matériel médical.

«En ce qui concerne [l’allégement de la dette] [aux pays les plus défavorisés], la déclaration finale est un pas dans la bonne direction, mais le secrétaire général le juge insuffisant. [Guterres] aurait souhaité voir plus d’initiatives mondiales sur la dette et la liquidité », a déclaré Dujarric.

Les dirigeants du G20 se sont engagés à mettre en œuvre une initiative déjà approuvée de suspension du service de la dette, qui permet aux pays pauvres de reporter les paiements d’intérêts à juin 2021.

Avant le sommet, Guterres a appelé à l’extension de la suspension aux pays à revenu intermédiaire en grande difficulté et à la prolongation jusqu’à la fin de 2021.

Le G20 ne l’a pas suivi, indiquant simplement qu’il «examinera» la question au printemps.

«Sur la question du changement climatique, [Guterres] est déçu du langage utilisé dans le communiqué final, qui ne reflète pas le mouvement mondial observé dans le monde des affaires et parmi les différents gouvernements en matière de neutralité carbone», a conclu le porte-parole Secrétaire général des Nations Unies.

Dans le communiqué final, sur un ton consensuel, mais pauvres en annonces concrètes, les dirigeants du G20 se sont engagés à «ne renoncer à aucun effort» pour garantir un accès équitable aux vaccins contre le covid-19.

« Nous n’abandonnerons aucun effort pour garantir un accès équitable [aux vaccins, tests et traitements]pour tous », est-il indiqué dans le texte.

Leave A Reply

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com