Spread the love

(ACP).- Le bureau d’âge installé mardi à l’Assemblée nationale et présidé par le doyen Christophe Mboso Nkodia a fixé au jeudi prochain, l’examen des pétitions contre le bureau de Jeanine Mabunda.

Christophe Mboso a promis d’examiner les pétitions initiées contre le bureau Mabunda avec amour, Justice,  transparence et dans le respect des procédures.

« Aux noms de mes deux collègues, nous vous remercions pour la confiance que vous avez témoignée en ma modeste personne. C’est avec amour, avec justice, avec transparence que nous allons nous efforcer à assumer les responsabilités que les circonstances concèdent. C’est avec le concours de tout le monde que nous pouvons réussir cette mission », a-t-il déclaré dans sa première intervention après leur installation.

Il a, à cet effet, appelé ses collègues députés à préserver la paix tout en travaillant dans le respect mutuel.

« Nous exhortons tous les collègues à préserver la paix, la concorde, la dignité entre nous. Nous sommes les élus du peuple. Nous devons nous respecter mutuellement », a-t-il souligné.

Le président du bureau d’âge a également demandé aux pétitionnaires et à ceux qui soutiennent les membres du bureau incriminé à laisser les députés ciblés par les pétitions leur droit de défense, tout en les invitant à faire preuve de respect, d’amour, de dignité et de décence.

« Nous venons d’entrer dans une procédure disciplinaire édictée par des pétitions. Quand les collègues viendront se défendre devant la plénière nous devons être disponible à nous écouter pour qu’ils assument en toute quiétude, toute sérénité et tout respect leur défense (….) Pour que nous prenions en toute responsabilité notre décision qui interviendra après le débat autour de ces différentes pétitions », a-t-il argué.

Le gouvernement appelé à sécuriser l’enceinte du Palais du peuple

Par ailleurs, le bureau d’âges que dirige Christophe Mboso Nkodia a demandé au Gouvernement de sécuriser l’enceinte du Palais du peuple et les élus nationaux.

 Ce bureau est entièrement composé des députés nationaux membres du Front commun du Congo (FCC), à savoir Christophe Mboso Nkodia doyen d’âge de l’Assemblée nationale, assisté de Gaël Bussa (27 ans) de la Convention des démocrates (CODE), parti affilié au FCC, et d’Aminata Namasiya (27 ans) élu du PPRD.

Ce bureau va travailler avec dix experts, dont cinq venus du groupe des pétitionnaires et cinq autres du camp des non pétitionnaires. Ensemble ils vont collaborer pour déterminer la procédure à suivre.

279 députés étaient présents à la séance qui s’est déroulée en l’absence des membres du bureau. La présidente de la chambre basse, Jeanine Mabunda qui avait annoncé une autre plénière à 10h00’ n’a pas pu réunir les députés.

Elle a finalement quitté l’hémicycle dans un contexte tendu entre les députés qui soutiennent son bureau et les pétitionnaires. « La plénière est convoquée selon l’article 31 du Règlement intérieur. Il n’y a pas d’irrégularités », a indiqué à la presse le député national Albert Fabrice Puela.

Leave A Reply