Spread the love

La Cour suprême iranienne avait confirmé  mardi la condamnation à mort de ce journaliste jugé coupable d’incitation à la violence lors du mouvement de contestation de 2017. La France et des organisations de défense des droits de l’homme avaient dénoncé ce jugement.

Dans un communiqué, le ministère français des Affaires étrangères condamne “avec la plus grande fermeté cette atteinte grave à la liberté d’expression et à la liberté de la presse” et dénonce “un acte barbare et inacceptable”.

 » M. Rouhollah Zam, journaliste, condamné à mort, a été exécuté aujourd’hui en Iran. La France condamne avec la plus grande fermeté cette atteinte grave à la liberté d’expression et à la liberté de la presse en Iran. Il s’agit d’un acte barbare et inacceptable, contraire aux engagements internationaux de ce pays. La France rappelle son opposition constante à la peine de mort, en tous lieux et en toutes circonstances. », a écrit le porte-parole dudit ministère.

Pour rappel, l’Iran a connu fin 2017 une vague de manifestations contre le coût de la vie, dans lesquelles 21 personnes sont mortes selon le bilan officiel. Les autorités, qui avaient procédé à des milliers d’arrestations, ont accusé les Etats-Unis, l’Arabie saoudite et des opposants en exil d’avoir fomenté ces troubles.

 

Leave A Reply

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com