Spread the love

Le Vendredi 18 décembre, le Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations unies (ONU) a prolongé d’un an sa mission de maintien de la paix en République démocratique du Congo, tout en fixant les conditions d’un désengagement ultérieur du pays, relativement en paix par divers ans.

Notons que le Conseil de sécurité a défini les priorités stratégiques de la MONUSCO dans ce nouveau mandat. Il s’agit de la protection des civils, l’appui à la stabilisation et au renforcement des institutions étatiques en RDC ainsi que les principales réformes en matière de gouvernance et de sécurité.

Le plafond des effectifs en uniforme de la MONUSCO, poursuit le communiqué, est de 14.000 membres du personnel militaire, 660 observateurs militaires et officiers d’état-major, 591 policiers, et 1.050 membres des unités de police constituées. Un déploiement temporaire d’un maximum de 360 membres d’unités de police constituées est également autorisé à condition qu’ils soient déployés en remplacement du personnel militaire, ajoute-t-on.

Les membres du Conseil de sécurité ont décidé de prolonger le mandat de la MONUSCO jusqu’au 20 décembre 2021, suivant ainsi la recommandation faite par le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, dans son dernier rapport sur la RDC, note la source.

En conclusion, la résolution rédigée par la France a été adoptée par 14 des 15 membres du Conseil de sécurité, avec l’abstention de la Russie.

Leave A Reply

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com