Spread the love

 

Considérée comme la poule de la mort, l’autre rencontre de la première journée du groupe B a opposé les voisins ennemis d’Afrique Centrale. La RDC double vainqueur de la compétition (2009 et 2016) avait à cœur de confirmer son statut de favori face au Congo dont la meilleure performance reste les quarts de finales atteints lors de la dernière édition au Maroc.

Et ce sont les diables rouges qui vont donner le ton dès la 8e minute de jeu. Lilepo tente une incursion mais sa passe en direction de Kalala est repoussée en corner par le défenseur Congolais Rozam.

A la 12’, c’est autour d’ Ernest Luzolo de se montrer dangereux, mais sa frappe n’inquiète pas le portier Giscard Mavoungou qui s’est bien couché. Blessé dans leur orgueil, les Léopards vont réagir à la 40’. Lancée dans une offensive, la belle combinaison entre Langa et Obassi va se heurter à la muraille de la RDC qui malgré la domination, ne trouve pas les filets jusqu’à la pause.

Revenu avec de meilleures intentions, le discours de Florent Ibengue dans les vestiaires va rapidement porter ses fruits. 50’ de jeu, Djuma combine bien avec Lilepo qui délivre une passe à Chico Ushindi pour l’ouverture du score. Sur un bel enroulé, il ne laisse aucune chance au portier Giscard Mavoungou, avant de céder sa place à 60’ de jeu à John Kadima. Ce dernier ne va pas tarder à se mettre en évidence 8 minutes plus tard dans une belle infiltration de la défense des Léopards. Il se débarrasse de son vis à vis d’un joli sombrero, mais sa frappe va mourir dans les bras ferme du portier.

DRC v Congo

La réaction du Congo interviendra à la 72’ sur corner, mais la frappe de Chandrel Massanga ne va pas trouver le cadre. Les diables rouges peuvent remercier leur portier Matampi Ngumbi qui s’est bien couché sur la frappe de Bersyl Obassi, profitant d’un mauvais renvoi défensif de Nathan Idumba à la 86’. Les quatre minutes de temps additionnel ne suffiront pas au Congo pour revenir à la marque en s’inclinant 0-1.

Grâce à cette victoire, la RDC s’empare de la tête du groupe B avec 3 points, suivie de la Libye et du Niger avec un point chacun. Le Congo ferme la marche avec 0 points.

Reactions d’après-match

Florent Ibenge, entraîneur de la RDC

Souvent dans ces matches-là, l’enjeu l’emporte sur le jeu. Un peu timorés dans notre jeu surtout en première mi-temps. On est tombé sur un adversaire qui est arrivé organisé en 4-4-2. On a abandonné le milieu de terrain. On était un peu dominé. Il nous manquait le lien au milieu. On a rectifié les choses et tout de suite, ça a bien fonctionné en marquant le but au retour de la mi-temps. Mais au lieu de continuer à jouer, on a reculé un peu. On a perdu la maîtrise du ballon. L’essentiel est fait. On a pris les trois points et c’était important pour nous.

Barthélémy Ngatsono, entraîneur du Congo

C’est nous qui avons plus fait le jeu. Le but est arrivé à un moment où on ne s’y attendait pas. Au début on est parti avec deux avant-centraux et après on a trouvé qu’il nous fallait. C’est des leçons à tirer. Nous allons nous atteler à la réparation de tout ça . Le football c’est ça il y a des temps forts et des temps faits.

Avec CAF

 

Leave A Reply