Spread the love

Le procureur militaire, le Contre-Amiral, Ange Kessi Kouamé est très remonté contre ceux qui abusent de leur autorité pour humilier leur prochain. Réagissant à ce qu’il est convenu d’appeler l’affaire un gendarme bastonne un footballeur et son épouse.

Dans une vidéo, le footballeur Marcel Métoua, raconte son calvaire, il aurait été tabassé par des gendarmes sur ordre d’un capitaine de gendarmerie. Le footballeur a exprimé son humiliation sur les réseaux sociaux le 23 janvier dernier a vu sa plainte parvenir au procureur militaire.

Ce mardi 26 Janvier, le Procureur militaire Ange Kessy a réagi à l’affaire sur sa page officielle Facebook, le procureur a demandé aux victimes de porter plainte devant les institutions de justices. Ci-dessous l’intégralité de sa publication.

Peut être une image de 1 personne

Un homme, militaire ou non qui porte main à une dame et/ou à son époux et qui prétend dîner avec une personnalité importante est un mythomane, un imposteur.

J’entends la plupart du temps : » je laisse pour moi à Dieu ». Non, non et non. Ne laissez jamais ces actes impunis sinon vous leur permettez de demeurer dans leurs mauvaises actions.

Venez Porter votre plainte convenablement devant les institutions de justice, les procédures certes sont longues mais aboutissent toujours.

Souvenons-nous du temps de l’affaire POKOU Laurent, battu par 06 policiers. La procédure dura un an, les responsabilités ont été situées et justice a été dite. Ces policiers ont écopé de de 06 mois de prison ferme après une année de procédure.

Souvenons-nous également du temps où des éléments du CECOS ont obligé deux jeunes gens à s’embrasser, la procédure dura 03 années et ses malfaiteurs fut condamné à 03 ans de prison et radié des effectifs de l’armée.

L’ignorant ou L’homme imbus de sa personne vous dira :  » ça n’ira nulle part  ».

Dites-lui que le procureur militaire, Contre-Amiral Ange KESSI KOUAMÉ rassure que : ÇA IRA QUELQUE PART. Qu’il se trompe d’époque.

Dénoncez-les et si vous êtes dans votre droit, ils ne pourront rien et la justice sera dite

Frères et sœurs, Dieu nous garde.

 

Leave A Reply