Spread the love

Le Comité de Normalisation entame ces concertations avec les acteurs du football ivoirien à partir de ce mardi 2 février 2021. Avant ces échanges avec les clubs et groupements d’intérêt, la Présidente du Comité de Normalisation a tenu à faire une déclaration devant la presse, partenaire important, afin de la mettre à contribution.

(Lire la Déclaration de la Présidente du CN-FIF)

DECLARATION DE MME DAO GABALA MARIAM

PRESIDENTE DU COMITE DE NORMALISATION FIF

« Mesdames et Messieurs, chers amis de la presse. Le Comité de Normalisation de la Fédération Ivoirienne de Football (FIF) est à l’œuvre. C’est une équipe de mission dont l’un des enjeux principaux est de rassembler, mobiliser la famille du football pour sauver le football ivoirien. Et nous avons commencé les concertations dès la semaine dernière. Mais des concertations internes. Nous avons écouté l’équipe de management. Nous avons écouté l’ensemble des directeurs départementaux. Et aujourd’hui, nous ouvrons une autre phase des concertations. Celles des acteurs. Je voudrais simplement prendre une image. Quand vous rentrez dans une usine, vous avez une équipe de management et vous avez l’usine. L’usine du football ivoirien est détenue par des acteurs clés qui sont les clubs et les groupements d’intérêt. Ce sont toutes ces personnes qui permettent au ballon de rouler. Et comment rassembler une famille si nous n’écoutons pas les acteurs clés de cette famille. Au fond, notre mission est de travailler pour ces acteurs là, pour les clubs, pour les supporteurs, pour l’Etat, pour ces personnes qui ont un intérêt à ce que le ballon tourne. Notre mission pendant ces journées de concertation concerne les clubs de Ligue 1, Ligue 2, D3 et aussi tous ceux qui ont intérêt à ce que le ballon tourne.  C’est-à-dire toutes les parties prenantes et les Groupements d’intérêt. Il s’agira d’abord de les écouter parce que si nous sommes là aujourd’hui, nous, Comité de Normalisation, c’est qu’il y a eu crise. Il faut donc les écouter. Et nous sommes là à leur service. Nous allons les écouter mais voir aussi comment remettre le ballon au centre du terrain. Et dans quelle condition nous pouvons démarrer un championnat le plus rapidement possible. C’est le championnat qui fait le football, c’est le championnat qui fait vivre les clubs et c’est le championnat qui permet de détecter les talents et permet aux jeunes ivoiriens de s’exporter.  Nous allons les écouter et ensemble nous allons voir dans quelle condition nous pouvons démarrer ce championnat là. Voici l’objet de notre mission aujourd’hui. Mais, je voudrais en appeler à chacun, à la presse et à toute la population pour leur demander de nous soutenir dans notre mission, de nous soutenir en relayant les informations telles que nous allons les apporter. C’est très important parce que nous ne pouvons pas réussir notre mission si nous n’avons pas la presse. Et si nous n’avons pas tous les acteurs  avec qui on travaille. Nous avons une mission à une durée déterminée. Et nous souhaitons à la fin de cette mission, redonner aux acteurs eux-mêmes une maison qui sera nettoyée, qui sera propre et dans laquelle eux-mêmes seront heureux de vivre. Voici  l’objet de notre mission et  je voulais présenter Me Abé Simon, membre du Comité qui aura en charge de voir comment remettre la balle au centre du terrain et voir comment donner aux Ivoiriens ce qu’ils attendent, c’est-à-dire un ballon qui roule. C’est-à-dire un championnat qui est en marche.»

 

Leave A Reply