Spread the love

L’ambassade de Russie à Bangui n’a pas reçu d’informations sur la mort ou la capture de citoyens russes en République centrafricaine, a indiqué la mission diplomatique.

« La source de ces informations était la ressource d’information de l’opposition Corbeau News Centrafrique (IF) », a déclaré le service de presse de l’ambassade à Interfax.

Il est à noter que « l’ambassade n’a pas reçu d’informations sur les Russes capturés ou tués ».

« Rappelons que les combats à Bambari se déroulent entre des parties de l’armée gouvernementale et les militants de la Coalition des patriotes pour le changement », a ajouté le service de presse de l’ambassade.

Comme indiqué précédemment, la situation en RCA s’est aggravée après les élections présidentielles du 27 décembre. Le 18 janvier, la Cour constitutionnelle de la RCA a approuvé la réélection du président Faustin Archange Touadera.

Les rebelles, qui contrôlent environ les deux tiers du territoire du pays, ont refusé de reconnaître la réélection de Touadera et ont lancé une attaque contre la capitale. Les partisans de Touadéra ont accusé l’ancien président François Boziz et d’avoir contribué à l’escalade de la violence. Le 22 janvier, un régime d’urgence a été déclaré en RCA pendant 15 jours.

Les autorités centrafricaines combattent les rebelles, en particulier, avec le soutien du contingent de maintien de la paix de l’ONU. Il y a aussi des instructeurs militaires russes dans la république. En mars 2018, le ministère russe des Affaires étrangères a signalé qu’à la demande du président de la RCA, la Russie envoyait à Bangui une assistance militaro-technique gratuite, en particulier des armes légères et des munitions. Il a également été signalé que cinq instructeurs militaires et 170 instructeurs civils russes ont été envoyés dans le pays pour former du personnel militaire local. À l’été 2019, il a été signalé qu’un autre groupe de militaires russes avait été envoyé à la mission de l’ONU en RCA.

Le 22 décembre 2020, le ministère des Affaires étrangères a notifié au Conseil de sécurité de l’ONU que la Russie avait envoyé 300 instructeurs militaires supplémentaires en RCA. Le 27 décembre, le vice-ministre de la Défense de la Fédération de Russie, Alexander Fomin, a déclaré qu’en novembre 2020, la Russie avait fourni les véhicules blindés de reconnaissance BRDM-2 à la RCA.

Le 21 janvier, le service de presse du ministère russe des Affaires étrangères a annoncé que les instructeurs militaires russes envoyés en RCA en décembre resteraient pour l’instant dans le pays.

 

Source : Interfax.ru

 

 

 

Leave A Reply