Spread the love

Parler, la plateforme de médias sociaux parvenue au silence le mois dernier par la censure des grandes technologies, a déclaré lundi qu’elle reprenait ses activités sous une nouvelle direction et avec de nouveaux serveurs informatiques.

Parler a déménagé dans une nouvelle ferme de serveurs informatiques après qu’Amazon Web Services a fermé la plate-forme de médias sociaux le 11 janvier. Les 20 millions d’utilisateurs de Parler peuvent commencer à utiliser leur ancienne application et leurs anciennes connexions lundi, a déclaré le PDG par intérim Mark Meckler à Just the News.

Certains utilisateurs existants étaient déjà en ligne lundi matin et les autres devraient avoir accès à midi après la propagation des nouveaux serveurs sur Internet. Les nouveaux utilisateurs devraient pouvoir s’inscrire au service d’ici une semaine environ, a déclaré Meckler.

«Nous sommes hors de la grande plate-forme technologique, de sorte que nous pouvons nous considérer sûrs et sécurisés pour l’avenir», a déclaré Meckler dans une interview.

Il a également déclaré que la plate-forme utilisait l’intelligence artificielle et des éditeurs humains pour contrôler les discours illégaux qui violent son accord de service, mais restaient par ailleurs fidèles à sa liberté d’expression, sans racines de censure.

Dan Bongino, un utilisateur et actionnaire de premier plan de Parler, a été l’un des premiers à se remettre en ligne, publiant lundi matin des articles sur des entreprises fuyant New York et des travailleurs d’Amazon se dirigeant vers la syndicalisation en Alabama.

Meckler est un avocat, un entrepreneur et un défenseur de la liberté d’expression qui a créé deux grandes organisations de base conservatrices, les Tea Party Patriots et la Convention of States.

Il a été nommé PDG par intérim pour aider à guider Parler dans sa relance et la recherche d’un nouveau directeur général permanent.

Leave A Reply