Spread the love

À 18 h, 51,5% ont voté, soit une baisse de 4,8% par rapport au dernier tour; taux de participation en baisse dans les communautés arabes; stations pour les patients COVID, les personnes en quarantaine ont dit vides

En effet, le taux de participation à la quatrième élection nationale israélienne en deux ans a chuté mardi après-midi, enregistrant les taux les plus bas depuis 2009 à 18 heures à 51,5% une baisse de 4,8% par rapport à la même heure le jour du scrutin il y a un an, a déclaré le Comité central des élections.

En réponse, et quelques heures seulement avant la clôture des urnes, les politiciens ont fait des tentatives de dernière minute pour inciter leurs partisans à aller voter, dans ce qui est connu en Israël sous le nom de tactique de «gevalt» (un yiddish terme pour malheur).

Le taux de participation aurait été particulièrement faible dans les communautés arabes, le parti à prédominance arabe de la Liste commune estimant un taux de participation final d’environ 55% d’ici la fin de la journée. Il était d’environ 23% à 14 heures, selon la Liste commune. Le taux de participation arabe final aux élections de mars 2020 était d’environ 65%, un sommet de deux décennies.

Les bureaux de vote spéciaux pour les personnes en quarantaine et celles porteuses du coronavirus ont également vu peu de personnes se présenter pour voter. Dans l’après-midi, seuls 1 200 des 6 700 porteurs du virus avaient voté.

Lors des trois élections précédentes depuis avril 2019, le taux de participation avait en fait augmenté régulièrement. L’élection d’avril 2019 a vu un taux de participation de 68,41%. En septembre 2019, il est passé à 69,8% et en mars 2020 à 71,5%. Cette année, en raison de la pandémie de coronavirus limitant les voyages à l’étranger, davantage d’Israéliens sont chez eux le jour du scrutin. L’année dernière, quelque 100 000 Israéliens, pour la plupart jeunes, étaient à l’étranger au moment du vote.

 

Détails à suivre.

Leave A Reply

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com