Spread the love

Le ministère des Affaires étrangères de l’Ukraine a déclaré qu’un haut diplomate de l’ambassade de Russie à Kiev a reçu l’ordre de quitter le territoire ukrainien dans les 72 heures, à compter du 19 avril, en réponse à la provocation contre le consul ukrainien à Saint-Pétersbourg Oleksandr Sosoniuk.

« Dans le contexte de l’escalade de la situation sécuritaire en Russie et de la propagande anti-ukrainienne massive, la partie russe continue de provoquer des provocations contre les membres du personnel des missions diplomatiques ukrainiennes en Russie » , a déclaré le ministère dans un communiqué le 17 avril.

<< Nous protestons fermement contre la détention illégale, le 16 avril, d’un membre du personnel du consulat général d’Ukraine à Saint-Pétersbourg et contre l’ordre de quitter le territoire de la Fédération de Russie jusqu’au 21 avril. Nous rejetons absolument les accusations portées contre le fonctionnaire consulaire. », at-il ajouté.

De telles actions des autorités russes violent gravement la Convention de Vienne sur les relations diplomatiques de 1961 et la Convention de Vienne sur les relations consulaires de 1963 et confirment le choix de la Russie de la ligne d’hostilité avec l’Ukraine, a souligné le ministère.

Notons que la République tchèque expulse 18 employés de l’ambassade de Russie, qui sont des agents du renseignement russes dans la version des services spéciaux tchèques, a déclaré samedi le premier vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur Jan Hamacek, qui est également ministre des Affaires étrangères par intérim, lors d’une conférence de presse samedi.

«En tant que ministre tchèque des Affaires étrangères, j’ai décidé d’expulser tous les employés de l’ambassade de Russie à Prague qui ont été clairement identifiés par nos services spéciaux comme des officiers des agences de renseignement russes SVR et GRU. Dans les 48 heures, 18 membres du personnel de la l’ambassade doit quitter la République tchèque », a-t-il déclaré.

De son côté, le ministre de l’Intérieur Jan Hamacek a expliqué que les diplomates expulsés ont 48 heures pour quitter le pays.

En réponse, la partie russe a informé le chargé d’affaires ad intérim de l’Ukraine Vasily Pokotilo de sa décision d’expulser le consul ukrainien à Saint-Pétersbourg Alexander Sosonyuk détenu par le Service fédéral de sécurité (FSB) pour avoir obtenu des données confidentielles des forces de l’ordre, a déclaré le ministère russe des Affaires étrangères dans un déclaration samedi. Le diplomate ukrainien doit quitter le territoire russe avant le 22 avril, a indiqué le ministère.

<< La partie russe a souligné l’irrecevabilité d’une telle activité incompatible avec le statut consulaire et portant atteinte aux intérêts de sécurité de la Fédération de Russie. Elle a déclaré que son séjour sur le territoire russe n’était pas souhaitable et lui a recommandé de la quitter dans les 72 heures à compter du 19 avril. », dit le communiqué.

Pour rappel, le 16 avril, le Service fédéral de sécurité a appréhendé un consul du consulat général d’Ukraine à Saint-Pétersbourg après avoir reçu des données classifiées provenant des bases de données des forces de l’ordre russes et du FSB.

Leave A Reply