Spread the love

Le mouvement citoyen « Wakit Tamma » à travers la Coordination des actions citoyennes a lancé jeudi un appel à toutes les organisations de la société civile à se joindre « sans délai » à la mobilisation du peuple pour les actions citoyennes futures. Une marche est prévue samedi 8 avril sur toute l’étendue du territoire national.

Le Coordonnateur des actions citoyennes, Me. Max Loalngar qualifie le nouveau gouvernement de « fantoche » et déplore que « ni le retour à l’ordre constitutionnel, ni le schéma malien proposé par certains n’a trouvé grâce ».

La communauté internationale appelle au respect des droits de l’Homme

Une dizaine de personnes sont mortes suite aux manifestations du 27 avril à N’Djamena et en province. Selon Wakit Tamma, le Conseil militaire de transition (CMT) a « méconnu les libertés publiques en ordonnant aux forces de défense et de sécurité de tirer sur le peuple, le 27 avril dernier et les jours suivants. Il est disqualifié pour présider à la destinée du pays ».

La communauté internationale a condamné la répression des manifestations et a demandé aux autorités tchadiennes de respecter la liberté de manifester pacifiquement. Pour le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH), les forces de défense et de sécurité doivent recevoir « des instructions claires leur enjoignant de s’abstenir de recourir à la force contre les manifestants pacifiques », et veiller à ce que « tout incident violent » soit traité dans le respect de l’État de droit et des lois et normes internationales relatives aux droits de l’Homme.

Sous pression de la communauté internationale, le CMT a demandé aux « meneurs des grèves » de « recadrer leurs sympathisants et militants afin que la marche s’inscrit dans un cadre purement pacifique, et après une autorisation administrative ».

 

Source : Alwihda Info

 

 

 

Leave A Reply