Spread the love

Le Hamas a lancé un barrage de roquettes sur des cibles israéliennes à la suite du non-respect par Israël d’un délai fixé par le mouvement pour retirer ses troupes de Jérusalem-Est occupée al-Qods et de l’enceinte de la mosquée sainte al-Aqsa.Изображение

Lundi soir, les Brigades Izz ad-Din al-Qassam, la branche armée du Hamas, ont déclaré dans un communiqué avoir frappé la partie occupée de Jérusalem al-Qods avec plusieurs roquettes en représailles aux «crimes et agression d’Israël dans le Saint». Ville et son harcèlement contre notre peuple à Sheikh Jarrah et à la mosquée Al-Aqsa.

Il a ajouté qu’il s’agissait d’un «message que l’ennemi devrait bien comprendre».

Le Hamas avait lancé lundi un ultimatum d’une heure pour que le régime israélien retire ses forces d’al-Qods et mette un terme à sa répression contre les Palestiniens dans la ville sainte du point d’éclair à 18h00, heure locale (15h00 GMT), ou à Tel Aviv. ferait face à une escalade. L’attaque à la roquette a été menée quelques minutes après l’expiration de la date limite.

Notons que les Forces de défense israéliennes affirment que quelque 200 roquettes ont été tirées vers Israël depuis la bande de Gaza de lundi soir à mardi matin, dont des dizaines ont été interceptées par le système de défense antimissile Iron Dome.

L’armée affirme avoir mené des frappes de représailles sur environ 130 cibles dans la bande de Gaza, y compris la maison d’un haut commandant du Hamas, le quartier général du renseignement du Hamas, deux tunnels d’attaque qui se sont approchés de la barrière de sécurité et des sites de production et de stockage de roquettes.

En conclusion, le parlement israélien, la Knesset, a également été évacué à la mi-session peu de temps après que des sirènes d’avertissement ont retenti dans toute la ville après l’attaque à la roquette.

Plus de 300 Palestiniens ont été récemment blessés lors d’attaques brutales de la part de la police israélienne à l’extérieur de la mosquée al-Aqsa.

Des centaines de Palestiniens ont été blessés depuis vendredi, lorsque les forces israéliennes ont attaqué des Palestiniens dans l’enceinte de la mosquée al-Aqsa. Les agressions se sont poursuivies à ce jour.

Le Croissant-Rouge palestinien a déclaré que des centaines d’autres avaient été blessés lors de nouveaux affrontements lundi qui précèdent un rassemblement de protestation programmé marquant la prise de contrôle de la ville sainte par Israël en 1967.

 

Leave A Reply