Spread the love
Ce mercredi 12 mai 2021 a eu lieu à 11h45, dans la splendide ville balnéaire de Jacqueville, la deuxième séance de travail des membres de la Direction et responsables des structures du parti originaires de la Région des Grands Ponts (Grand-Lahou, Dabou, et Jacqueville), sous la présidence du Vice-président Gnagne Yadou Maurice.Aucune description disponible.
Cette deuxième séance de travail fait suite à celle tenue à Dabou le 6 mai 2021 dernier, relative à la préparation de l’arrivée du Président Gbagbo et à l’accueil triomphal qui lui sera réservé par le peuple de Côte d’Ivoire, et notamment les militantes, militants et les sympathisants de son parti, le Front Populaire Ivoirien (FPI).Aucune description disponible.
Le choix de ce format de travail – les séances de travail – a été motivé par la nécessité de mener une réflexion sérieuse sur le cadre régional de cet accueil qui doit s’insérer dans le programme national d’accueil. Il ne s’agit pas de meeting et de mobilisation de militantes et militants. Le temps pour cela sera choisi. Ont donc pris part à cette deuxième séance de travail 22 membres du Parti originaires de Grand-Lahou, de Jacqueville, de Dabou et Toupah-Lopou.Aucune description disponible.
Outre le Vice-Président Gnagne, y ont participé les  deux (2 ) Secrétaires Nationaux des Grands-Ponts, les Camarades Séraphin Angneroh et Dogo Laurent, des Membres du Comité Central élus de fédération, dont les Camarades Essis Botiagne Marc de Dabou Commune et s/prefecture, Becket Wilfrid de Jacqueville, ainsi que les représentants des 4 Fédérations de la région.Aucune description disponible.
Prenant la parole le SN Angneroh Séraphin déclinera l’ordre du jour qui tient en deux (2 ) points: 1- Informations 2- amendement et validation du document cadre produit au terme de la première séance de travail à Dabou. Un point de divers est prévu.
Avant le premier point, le Vice-Président Gnagne Yadou Maurice prendra la parole pour remercier tous les Camarades présents et ceux et celles qui se sont excusés, pour leur constance, leur cohérence, leur fidélité et leur résilience dans la lutte que nous avons mené ensemble et dont le résultat est là : l’acquittement et la libération du président Gbagbo Laurent et de son Ministre Charles Blé Goudé.  » Camarades, dit-il, nous étions  un dans la lutte hier avec et autour du Président Gbagbo Laurent, nous le sommes aujourd’hui dans l’immense joie et l’allégresse de sa libération, comme nous le seront demain pour l’accomplissement de sa destinée prophétique.Aucune description disponible.
Ne soyez pas triste, car votre lutte mérite respect, considération et estime. Vous êtes partie prenante de cette allégresse, et non en marge d’elle. Encore une fois merci pour votre fidélité à notre idéal, celui que porte le Président Gbagbo. » Prenant la parole le SN Angneroh Séraphin donnera quelques informations sur la libération de certains de nos prisonniers, et sur les péripéties qui ont entouré la tenue de la première séance de travail à Dabou. Il présentera ensuite le document cadre dans ses différents chapitres.
Par la suite est ouvert le débat. Un débat enrichissant et fructueux qui a permis d’amender et de valider le document cadre qui prévoit des activités de prières et de réjouissance avant l’arrivée du President, pendant son arrivée, et après son arrivée.Aucune description disponible.
Au point des divers il a été encore question de nos prisonniers pour lesquels nous devons encore faire des efforts pour leur entretien, en espérant leur prochaine libération. Le Vice- president Gnagne reprenant la parole exprimera son admiration aux participants à cette séance de travail pour leur efficacité et leur militantisme authentique et responsable qui ne souffre d’aucun doute.
À sa demande le SN Angneroh Séraphin lèvera la séance, mettant fin à cette deuxième manche de nos réflexions. Des photos de familles seront faites dans une atmosphère de gaieté et de joie tant le cadre avec la couleur bleue d’une mer apaisée incitait à demeurer dans cette région. Il était 16h30 quand nous quittons, hélas, cette belle ville.

Leave A Reply