Spread the love

TASS /. La République tchèque et les États-Unis ont été inscrits sur la liste noire des États hostiles de la Russie en raison de leurs mesures hostiles contre Moscou, a déclaré lundi le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov.

Il a noté que la République tchèque essayait « honteusement » de sortir de la situation « avec les explosions d’il y a sept ans ». « Personne n’a été en mesure d’expliquer ce que l’enquête a fait pendant toutes ces années », a-t-il déclaré. «Ils se nouent, pour ainsi dire, inventent de plus en plus de théories. Ils feraient mieux de redresser l’enchevêtrement avant d’expulser les diplomates et de les accuser de ce que l’enquête n’a pas encore découvert. Et, d’ailleurs, à en juger par comment ils le font, il est peu probable que l’enquête aboutisse à des résultats concrets », a-t-il déclaré.

« Aux États-Unis, vous savez, notre propriété diplomatique a été arrêtée et pendant des années, nous nous sommes vu refuser l’accès pour voir l’état dans lequel se trouve la propriété nationale de la Russie qui a été illégalement saisie. Les expulsions de diplomates russes se produisent régulièrement », a déclaré M. Lavrov, ajoutant que Moscou avait averti à plusieurs reprises que cela ne pouvait pas durer éternellement.

Vendredi dernier, la Russie a rendu publique une liste d’États hostiles approuvée par le gouvernement, ne comprenant que les États-Unis et la République tchèque. La République tchèque ne sera pas autorisée à embaucher plus de 19 ressortissants russes pour travailler pour son ambassade, et les États-Unis, pas un seul.

Leave A Reply