Spread the love

RNA -Lors de la première visite du Président Macron au Rwanda, les Présidents Kagame et Macron ont décidé de renforcer la coopération judicaire pour poursuivre les génocidaires en France.

«Nous avons décidé en tant que chefs d’Etat de donner les moyens pour que la coopération s’améliore ; secundo : de construire toutes les solutions administratives pour faciliter les poursuites afin d’établir la vérité,  et le rôle des juges est requis. Les moyens ont donc été activés »,  a indiqué le Président Emmanuel Macron à Kigali.Emmanuel Macron au Rwanda : "Je viens reconnaître nos responsabilités" dans le génocide de 1994

Il a tenu ces propos au village Urugwiro où se trouve le bureau du Président Kagame. C’était lors d’une conférence de presse alors que le Président Macron venait de prononcer un discours de  reconnaissance de la responsabilité de la France dans le génocide des Tutsi.

« Pour ce qui est du génocide et de la responsabilité de la France, ce que nous nous devons,` c’est la vérité plutôt que chercher à nous débarrasser d’un passé qui ne passait pas. Un génocide ne s’excuse pas, et un pardon ne s’exige pas. Qui serais-je pour le faire ? Ma conviction est que la responsabilité qui est la mienne aujourd’hui, c’est d’essayer de retranscrire la vérité telle qu’elle apparaît aujourd’hui. Et de reconnaître notre responsabilité pour ce qu’elle est. Ce chemin de reconnaissance que j’évoquais tout à l’heure, je pensais celui qui ne permet de continuer à faire route », a encore relevé le Président Macron.Macron à Kigali : l′attente des victimes du génocide | Afrique | DW | 27.05.2021

Puis Macron promet son engagement à faire preuve de la prévention pour les génocides à venir, et de la responsabilité que la compréhension du passé confère à Macron et à Kagame. Macron montre que son pays est solidaire aux défis de lutte contre  la Covid-19.

Il informe qu’il est arrivé ce matin avec cent mille doses de vaccins contre la Covid-19 dans le cadre du mécanisme Covax.Emmanuel Macron annonce le retour d'un ambassadeur français au Rwanda

Pour le Président Kagame, le pas amorcé par le Président Macron est une reconnaissance de la responsabilité de la France dans le génocide des Tutsi.

«La vérité aide les gens à comprendre la gravité des problèmes qu’ils ont. Il importe que le Rwanda collabore avec la France à comprendre les problèmes. Cela aide les uns et les autres à amorcer un autre pas important », a-t-il noté.

Macron rétorque aussi que ceux qui parlent du double génocide au Rwanda ne font que réinventer l’histoire. «Il n’y a eu au Rwanda qu’un seul génocide», a-t-il coupé court.

Leave A Reply

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com