Spread the love

GNA – Le président de la CEDEAO, le président Nana Addo Dankwa Akufo-Addo du Ghana a réitéré dimanche l’engagement continu du bloc régional à la résolution pacifique de la crise au Mali.







Ainsi, il a exhorté les chefs d’État de la région à rester déterminés à soutenir le peuple malien pour trouver une solution durable qui restaurerait la démocratie et la stabilité dans ce pays.

S’exprimant lors de l’ouverture d’une journée de réunion extraordinaire de l’Autorité des chefs d’État et de gouvernement de la CEDEAO sur la crise politique au Mali, convoquée à Accra, le président Akufo-Addo a déclaré que les récents événements au Mali ont accru les niveaux d’anxiété dans la région et «ébranlent l’espoir d’un transition pacifique et réussie vers un gouvernement démocratique au Mali.



Il a rappelé la dissolution soudaine par le président de la transition du gouvernement malien, dirigé par le Premier ministre Moctar Ouane, le 14 mai 2021, et la reconduction du Premier ministre par le président de la transition, avec instructions , gouvernement à base élargie, a généré des tensions considérables entre divers groupes, notamment les militaires, les anciens ministres de la Défense et de la Sécurité n’ayant pas été reconduits dans le nouveau gouvernement annoncé le 24 mai 2021.

« Il est regrettable que cette dissolution du gouvernement de transition soit intervenue quelques jours seulement après la visite du médiateur, Son Excellence Goodluck Jonathan, qui n’a pas été informé par les autorités de transition de cette évolution.

Le président de la CEDEAO a déclaré que lorsque le président et le premier ministre du gouvernement de transition ont été détenus par les militaires le 24 mai 2021 après l’annonce du nouveau gouvernement, il a demandé au médiateur de diriger une mission de haut niveau au Mali.



La délégation, qui comprenait le président du Conseil des ministres de la CEDEAO et le président de la Commission, a eu des consultations avec le colonel Assimi Goita, vice-président du gouvernement de transition, sur la situation actuelle.

Ils ont demandé à Goita d’envisager la stratégie de sortie de crise la plus appropriée et ont exigé la libération immédiate et inconditionnelle du Président et du Premier ministre de la transition et des autres détenus.

Le président Akufo-Addo a déclaré que la délégation avait rencontré Bah N’Daw, président de la transition et Premier ministre Moctar Ouane le mercredi 26 mai 2021, qui les a informés qu’ils avaient remis leur démission.



Le couple a ensuite été libéré de détention. Et d’autres détenus, selon les militaires, ont également été libérés.

La réunion d’Accra, à laquelle participent 10 chefs d’État, est destinée à prendre des décisions conséquentes sur les récents événements au Mali, afin d’apporter la normalité et la stabilité à la nation ouest-africaine.

Après la prise de pouvoir militaire le 18 août 2020 au Mali, qui a conduit à la démission du président Ibrahim Boubacar Keita, l’Autorité de la CEDEAO a appelé à la mise en place d’une transition dirigée par des civils pour une période de 18 mois pour permettre les élections.

GNA

Leave A Reply

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com