Spread the love

GBAGBO l’intrépide, comme Ulysse

De ces dix années de maltraitance et de souffrance, il n’a jamais abandonné l’espoir d’un devenir, d’un avenir meilleur. Muré dans ses silences, il a peu à peu continué de bâtir les fondations de ce que sera la nouvelle Côte d’Ivoire, un pays libre, autonome et souverain. Une Côte d’Ivoire, sans rancune, sans haine et sans vengeance.

Une Côte d’Ivoire de transparence, de légalité, d’égalité et de vérité. Le peuple pour lui, chaque année, n’a cessé de prier et d’allumer la flamme tout le temps qu’a duré cette pénible et longue absence. Oui des bougies, pour lui, le peuple en a soufflé, pour marquer chacun de ses anniversaires. Des anniversaires sur fond d’amertume tant il manquait à l’appel. Mais durant ces 10 années, nous, le peuple, n’avons cessé d’espérer de le revoir un jour libre. Puis, un soir du 15 janvier 2019, dans le froid glacial, la nouvelle tomba.

Acquitté et libéré. Explosion de joie qui fut, malheureusement, de courte durée car empêché de recouvrer la liberté, et, pendant ces années supplémentaires, nous, le peuple, avons continué de marcher à pas pesants, en gardant toujours au fond de nous, l’espoir.

Pendant ce temps, lui, supportait cette énième injustice patiemment, sereinement et silencieusement. Puis vînt enfin la délivrance, deux années plus tard, en ce fameux jour du 31 mars 2021où la vérité, depuis longtemps tronquée, habillée de sa robe majestueuse, fit une entrée triomphale à la cour de justice du tribunal international de la CPI. Acquitté et blanchi, définitivement.

Explosion de joie, liesse populaire, pleurs, transes et applaudissements, depuis la Haye jusqu’à Abidjan en passant par Paris et tous les pays du monde entier. GBAGBO Laurent, l’intrépide, le Grand Homme, venait de gagner brillamment ce procès inique, long et pénible à la face du monde. Il rentrait à grands pas, dans une autre dimension, celle d’un Ulysse enfin libre et heureux, ivre de cette liberté, ce combat, long et éprouvant. Il venait ainsi de décapiter définitivement l’hydre qui dix années durant l’a frénétiquement pourchassé, vilipendé, humilié… Ouf!!! enfin libre le Grand Homme.

C’est pourquoi, en cette journée du 31 mai 2021, marquant comme chaque année, son anniversaire, cette soixante seizième bougie (76 ème) aura un goût spécial, une douceur hautement suave et parfumée. Oui Grand Homme c’est aujourd’hui le grand jour et vous nous revenez encore plus fort, plus grand et plus beau. Merci pour tout ce long chemin, parcouru sur ces sentiers sinueux et tortueux, sans faiblir, et sans jamais abandonner.

Merveilleux et somptueux anniversaire Monsieur le Président. Oui, comme Ulysse, après ce beau voyage, du haut de vos 76 printemps, vous rentrerez bientôt, enfin libre et heureux. GBAGBO l’intrépide, joyeux et glorieux anniversaire.

Représentation du Front Populaire Ivoirien France-Métropolitaine

Georgette NEKALO Représentante

Leave A Reply