Spread the love

Le Chef de l’Etat ivoirien, Alassane OUATTARA, s’est entretenu, ce jeudi 10 juin, avec le Ministre de l’Europe et des Affaires Etrangères de la République française, Jean-Yves le DRIAN, présent à Abidjan dans le cadre de l’inauguration de l’Académie Internationale de Lutte contre le Terrorisme de Jacqueville. Les échanges ont porté sur le renforcement des relations bilatérales entre la Côte d’Ivoire et la France, notamment l’accélération des grands chantiers de coopération franco-ivoirienne.Peut être une image de une personne ou plus, personnes assises, costume et intérieur

Notons que le ministre français de l’Europe et des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, a assuré jeudi que son pays « sera au rendez-vous pour poursuivre la montée en puissance et l’internationalisation » de Académie de lutte contre le terrorisme à Jacqueville (sud), après une audience avec le président ivoirien Alassane Ouattara à Abidjan.

Selon lui, cette académie vise à «préparer cette culture commune, qui doit être partagée dans tous les pays où il y a des risques» avec, à la fois, la dimension interministérielle (participation de cadres des ministères de la Défense, de l’Intérieur et de la Justice) et internationale.

Interrogé par la presse sur le départ des forces françaises du Mali, Jean Yves Le Drian a expliqué que la France “n’a pas vocation à rester éternellement au sahel par sa force”. Pour lui, « ce sont les africains qui ont vocation à assurer la sécurité des pays africains », d’où la création de cette académie.Peut être une image de une personne ou plus, personnes debout, personnes assises et intérieur

Toutefois, il a assuré que son pays ne renoncera « pas au combat contre le terrorisme. Il est vraisemblable qu’il faille adapter le dispositif barkhane, mais le combat contre le terrorisme se poursuit en partenariat avec le G5 sahel, avec la MINUSMA et avec aussi les pays de la CEDEAO qui en sont très préoccupés », a-t-il poursuivi.

Le chef de la diplomatie française, a annoncé qu’une réflexion a été menée avec le président Alassane Ouattara à l’avenir de ce qu’on appelle l’initiative d’accra et qui est une initiative des quatre pays du golfe

«L’initiative d’accra c’est de faire en sorte que les quatre pays, le Ghana, le bénin et le Togo et la Côte d’ivoire travaillent ensemble pour assurer la sécurité de leur frontière nord et pour éviter toute porosité », a-t-il indiqué.

 

 

 

 

 

Leave A Reply

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com