Spread the love

Le retour annoncé de l’ex président ivoirien Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire, approche à grands pas et ses partisans s’attèlent à en faire une grande fête, le comité d’organisation notamment, qui continue de mobiliser sur le terrain.
Dans ce cadre, Damana Adia Pickass, Vice président du FPI, chargé de la politique de la Jeunesse et du service civique, et par ailleurs, patron de la commission Mobilisation du District d’Abidjan pour le retour du Président Laurent Gbagbo, était ce week-end, à la rencontre, des populations de Bonoua et de Sikensi.

C’est d’abord Sikensi, sous la houlette du Fédéral FPI, De Souza, qui dans l’après-midi de ce samedi 12 juin 2021 eut l’honneur de recevoir les illustres visiteurs venus entretenir les populations locales sur le retour au pays du Président Laurent Gbagbo.

Après les civilités d’usage, une minute de silence a été observée en mémoire des militants disparus lors de la crise postélectorale et des récents événements qu’à connus le pays.

Puis Damana Pickass a salué la mobilisation du peuple Abidji en faveur de la démocratie et la paix. Son discours, bien évidemment a tourné autour de l’accueil qui devra être réservé le 17 juin prochain, au Président Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire.

Il les a tout de suite rassurés sur le caractère triomphal de l’accueil qui à l’en croire, tient à cœur, au comité d’organisation.

< Nous ne réculerons pas sur le principe d’accueillir triomphalement le Président Laurent Gbagbo. Il faut que nous nous mobilisons pour l’accueillir et tout Sikensi doit être ce jour-là à Abidjan. Nous voulons l’accueillir triomphalement parce que nous voulons nous réjouir, l’applaudir, saluer son dynamisme, sa personnalité, son intégrité, sa dignité et il le mérite >, a insisté Damana. Aussi, l’ancien exilé a-t-il poursuivi en évoquant la mission d’homme de paix, d’agent de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale que le Président Laurent Gbagbo jouera dès son retour au pays, comme l’indiquent déjà, selon lui, les affiches et les slogans visibles aujourd’hui à Abidjan et ailleurs.

Dans son développement, Pickass a pointé du doigt, un groupuscule de militants Rhdp qui s’agitent en vue d’interdire ou de saboter l’accueil que les pro Gbagbo préparent à leur champion.  » Nous n’avons pas peur, Le FPI n’a pas peur, Laurent Gbagbo n’a pas peur (…) Si Laurent Gbagbo a affronté la justice internationale, d’où on ne revient jamais, ce ne sont pas vos « gnani- gnani » dont il aura peur. Laissez GBAGBO rentrer ! Laissez Gbagbo rentrer ! », a clamé l’orateur à leur endroit, dans un tonnerre d’applaudissements.

En retour, les populations de Sikensi ont promis prendre toute leur place dans l’accueil triomphal du woody de Mama.

Le lendemain, dimanche, 13 juin, à Bonoua, même hommage aux militants disparus et même tonalité du discours relatif au retour du président Laurent Gbagbo
C’était sur la place Kadjo Amangoua, déjà noire de monde depuis de longues heures. Idem pour l’engouement et la détermination du pays Abouré pour le déplacement du 17 juin à l’aéroport de Port-Bouët.

Mais bien avant, à son arrivée, Damana Pickass et sa délégation ont fait leurs civilités au Sous-préfet et se sont entretenu avec la communauté musulmane, à la mosquée du quartier Dioulabougou de Bonoua. Les échanges ont été « chaleureux et constructifs, » selon certaines indiscrétions.

Notons que le Vice Président du FPI était accompagné par Diaby Youssouf, chef de cabinet du ministre Charles Blé Goudé et quelques proches collaborateurs dont Angenor Youan-Bi et Abraham Dieti, pour ne citer que ceux-là.

 

Autre source

 

 

 

Leave A Reply

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com