Spread the love

Suite à la création de douze (12) nouveaux Districts Autonomes, par décret du 09 juin 2021, en plus de ceux d’Abidjan et de Yamoussoukro, le Chef de l’état Alassane Ouattara a procédé, le vendredi 18 juin 2021, à la signature d’un décret de nomination des Ministres, Gouverneurs des Districts Autonomes. Le PDCI-RDA, après analyse, se doit de réagir et donner sa position sur cette décision qui n’est indéniablement pas en adéquation avec les aspirations actuelles de nos populations.

En effet, depuis le mois d’Avril dernier, notre pays connait une inquiétante crise énergétique qui perturbe
profondément la vie quotidienne de nos populations et fragilise la performance de nos entreprises : les emplois de nos valeureux travailleurs sont menacés. A cette problématique s'ajoute l’inflation des prix des denrées alimentaires et des produits de consommation. Les prix de certains produits de premières nécessités frôlent les augmentations de plus de 50%. Le nombre de nos compatriotes vivants en dessous du seuil de pauvreté se retrouve, dans ce contexte, tristement en progression.

Nos compatriotes étaient donc en droit d'obtenir de la part du Gouvernement, entre-autre, des réponses urgentes aux questions prioritaires introduites par le Groupe parlementaire PDCI-RDA à l’Assemblée Nationale ainsi que des actions d’envergure pour les résoudre. De plus, notre pays sort d’une grave crise politique suite à une élection présidentielle controversée en violation flagrante de notre Constitution. Les ivoiriens et les ivoiriennes avaient clairement exprimés, avec détermination et au prix de la vie d’une centaine d’entre eux, leur refus d’un troisième mandant anticonstitutionnel par le Chef de l’État actuel.

Le Président Aimé Henri KONAN BÉDIÉ, ancien Président de la République a appelé à l’apaisement, malgré les violences qu’il a lui-même subies avec sa famille, en acceptant une rencontre avec le Chef de l’État pour briser le mur de la méfiance et amorcer les prémisses d’un dialogue franc dans le seul intérêt du retour de la paix pour notre pays.

Nos compatriotes sont par conséquent également en attente de la réponse à la main tendue du Président du PDCI-RDA pour un Dialogue National qui aboutisse à des réformes structurelles profondes de la Nation au profit de toutes nos populations profondément marquées par une vingtaine d’années de crises profondes et sanglantes à répétitions.

En lieu et place d'un traitement d’urgence de toutes ces questions d'une extrême importance pour améliorer le bien- être de toutes nos familles et pour engager ensemble une vraie réconciliation entre toutes les composantes de notre Nation, le Chef de l’État a fait malheureusement le choix de la nomination à des postes de Ministres – Gouverneurs de personnalités récemment sorties de son Gouvernement.

A quels objectifs précis répondent ces nominations ?

Les espaces géographiques concernés par ces nouvelles nominations disposent déjà de Conseils Régionaux
contrairement aux districts autonomes de Yamoussoukro et d’Abidjan ; Comment cette pléthore d’institutions décentralisées nouvelles va-t-elle s’agencer avec toutes les nombreuses représentations
existantes de l’État ?

Quelles nouvelles charges encore exorbitantes et improductives va-t-on, une fois de plus, infliger au contribuable avec cette juxtaposition injustifiée de missions décentralisées pendant que l’État a déjà
d’énormes difficultés à faire face aux charges de fonctionnement et d’investissement des nombreuses
structures existantes que sont les Conseils Régionaux et les mairies ?

Visiblement, ces nominations ne répondent pas à un souci de performance du service de proximité de l’État
aux populations mais plutôt à une volonté manifeste de servir des intérêts d’amis et des calculs politiques
partisans inavoués. Le PDCI-RDA constate avec regret cette situation et la dénonce vigoureusement.

Le PDCI – RDA rappelle au Chef de l’État ainsi qu’au Gouvernement l’importance d’agir, sur ces questions
qui concernent la gouvernance administrative en concertation avec l’ensemble des acteurs politiques et
ce, uniquement, dans l’intérêt d’une reconstruction durable de notre pays. Le PDCI – RDA appelle toutes les filles et les fils de la Côte d’Ivoire au sens de la responsabilité commune pour poser des actes qui ne contribuent pas d’avantage à enfoncer notre Nation dans la division.

Il y a un temps pour tout. Le temps de rebâtir une nouvelle Côte d’Ivoire réconciliée, unie et prospère est
venu ; Nous n’avons pas le droit de le manquer sous prétexte de prioriser des intérêts quelconques au
service d’un clan quel qu’il soit. Il y va de la crédibilité de notre pays et de la qualité de l’image de la Côte d’Ivoire devant les autres Nations.

Fait à Abidjan, le 20 Juin 2021

Direction de Cabinet du Président du PDCI-RDA
Cellule stratégique de communication.

 

 

 

 

Leave A Reply

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com