Spread the love

(ENA), la Mission d’observation des élections de l’Union africaine (MOEUA) a déclaré que les processus préélectoraux et le jour du scrutin en Éthiopie se sont déroulés de « manière ordonnée, pacifique et crédible ».

La déclaration préliminaire de la MOEUA ne reflète que les observations depuis la date de déploiement de la mission le 2 juin 20121 jusqu’à la conclusion du processus de dépouillement dans les bureaux de vote.

Lors d’une conférence de presse qu’il a donnée aujourd’hui, le chef de la délégation de la MOEUA et ancien président nigérian Olusegun Obasanjo a déclaré que les processus préélectoraux et le jour du scrutin en Éthiopie se sont déroulés de manière ordonnée, pacifique et crédible.

Il a ajouté qu’« il n’y avait rien dans l’estimation de la mission qui détournait l’attention du déroulement crédible des élections ».

La mission a félicité tous les Éthiopiens pour leur engagement démontré en faveur du développement démocratique du pays.

La MOEUA avait déployé des observateurs dans cinq régions et deux villes administratives où ils ont observé les procédures d’ouverture, de vote, de clôture et de dépouillement, a-t-on appris.

A l’ouverture des bureaux de vote, les observateurs de l’UA ont signalé que le matériel électoral était suffisant dans la plupart des bureaux de vote visités ; cependant, une pénurie de bulletins de vote a été constatée dans quelques bureaux de vote.

La mission de l’UA a observé les processus de vote dans 249 bureaux de vote, dont 76,3 pour cent étaient situés dans les zones urbaines et 23,7 pour cent dans les zones rurales. Le vote s’est déroulé dans une atmosphère largement pacifique, avec de longues files d’attente, a-t-il souligné.

Selon le chef de la délégation, les observateurs internationaux et nationaux ont eu un accès illimité aux bureaux de vote et ont été autorisés à exercer leurs fonctions sans ingérence.

Sur la base d’une évaluation globale du cadre constitutionnel et juridique des élections générales de juin, Obasanjo a déclaré que la MOEUA a noté qu’il était largement adéquat et répond aux normes régionales et internationales pour la conduite d’élections démocratiques.

La MOEUA a en outre noté que le Conseil électoral national d’Éthiopie (NEBE) bénéficie de la vérité et de la confiance des parties prenantes. « Cela est principalement dû au processus transparent et consultatif de constitution du NEBE en tant que perception positive du président, Bertukan Mideksa. »

Il a également salué les efforts de la NEBE pour professionnaliser l’institution et affirmer son indépendance et pour atteindre les aspects clés des processus électoraux tels que la création des bureaux régionaux, le recrutement et la formation des agents électoraux, entre autres.

Le chef de la délégation a salué les mesures de sécurité mises en place par les autorités éthiopiennes, qui ont assuré un environnement largement pacifique le jour des élections, malgré le paysage sécuritaire difficile.

La MOEUA a finalement appelé toutes les parties prenantes à rester calmes pendant la phase électorale restante et a exhorté toute partie prenante insatisfaite du résultat des élections à demander réparation par le biais des mécanismes juridiques et institutionnels établis.

 

 

 

 

Leave A Reply

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com