Spread the love

La République islamique d’Iran a condamné mercredi les doubles standards du gouvernement des États-Unis concernant la liberté d’expression après le blocus par Washington des médias iraniens et d’autres pays d’Asie occidentale sur Internet.

Selon le portail web TeleSur, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères de la nation perse, Saeed Khatibzadeh , a souligné que la défense américaine de la liberté d’expression est « hypocrite », tout en bloquant les diffusions de Press Tv, Al-Alam, Al-Kwthar TV et le réseau yéménite Al Masirah.

De même, Khatibzadeh a souligné que le gouvernement américain actuel (du président Joe Biden) continue dans la même ligne que le précédent (celui de Donald Trump) ; des mesures qui confirment l’intention de la Maison Blanche de faire taire les voix qui diffèrent de ses intérêts.

« Doubler les normes américaines, c’est embarrassant. L’administration américaine actuelle a exactement suivi la voie de l’administration précédente, une décision qui n’entraînera qu’une double défaite pour Washington », a souligné le porte-parole.

Compte tenu de ce qui précède, le gouvernement de la nation islamique a indiqué qu’il présenterait les poursuites par les voies légales pour faire face à ces décisions.

Le 22 juin dernier, le gouvernement américain a coupé, sans donner d’explications, l’accès à plusieurs portails de réseaux appartenant à la radio et à la télévision de la République islamique d’Iran (IRIB) et de la Résistance en Syrie, en Irak et en Palestine, comme le média Palestine Al-Youm.

Les médias internationaux ont interviewé un responsable américain qui, sous couvert d’anonymat, a confirmé le blocage d’au moins 36 sites iraniens. Cependant, les autorités du pays nord-américain n’ont pas fait de déclarations officielles.

La mesure influence les domaines « .com » et « .net » qui sont sous son contrôle, donc Press TV et Al-Alam peuvent être consultés dans la variante iranienne « .ir ».

Ces deux chaînes avec des émissions en anglais et en arabe font l’objet d’une censure continue de la part des États-Unis pour limiter leurs opinions différentes de celles propagées par les médias hégémoniques appartenant au pays nord-américain.

 

 

 

Leave A Reply

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com