Spread the love
Ce lundi 28 juin, l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo a reçu les cadres et les chefs traditionnels de la région du Goh.
Cette rencontre d’échange s’est déroulée à la résidence privée du Président Laurent Gbagbo à Mama.
A cette première rencontre entre le président Laurent Gbagbo et ses parents de la région du Goh, une minute de silence a été observée  (au préau qui a servi de cadre) à la mémoire des morts et une minute d’acclamation pour la victoire  le président Laurent Gbagbo sur les impérialistes.
Après l’intermède musicale, la parole à été donné au ministre Danon Djédjé pour donner les nouvelles du Président Laurent Gbagbo à ses hôtes et il a expliqué le cadre de la cérémonie du jour.
A sa suite,le Président du comité d’organisation de la cérémonie, Monsieur Mathias Kade, a livré le message des cadres de la région du Goh et il a profité pour exprimer sa joie de voir le Président Laurent Gbagbo à Mama et pour finir,le chef du village de Mama, au nom des chefs traditionnels, a demandé les nouvelles au président Laurent Gbagbo. Une tradition en pays Bethe.
Au terme des civilités, parole fut immédiatement donner au Président Laurent Gbagbo, pour donner les nouvelles.
 » Je vous remercie pour tout ce que vous avez fait. On m’a emmené là bas mais quand tu sais que tu n’as rien fait, tu es tranquille. Jai fait 7 ans à la Haye et 1 an à  Korhogo. Je n’ai pas vu les jours passés parce que les africains m’ont adopté et je les recevais chaque jour. Taylor, bemba et moi cotisions pour nourrir les africains qui étaient en prison avec nous. Merci a ma petite femme Nady Bamba qui a été un grand soutien pour moi pendant le temps que j’ai passé à la Haye
Au début j’avais un peu peur parce que je pensais que mes gens ont fait des choses qu’ils m’ont cachés. Pour moi c’était des amusements ce qui se passait à la Haye car il n y avait rien de sérieux. Il fallait simplement écarter un adversaire gênant .
Les blancs même ont su que je ne suis pas un criminel. Vous pouvez m’accuser de beaucoup de choses mais je ne suis pas un criminel. Les juges même ont demandé à nos avocats de plaider puisque les témoins de l’accusation nous ont blanchi. Nos avocats ont plaidé le juge Cuno Tarfuser a jugé que le dossier de l’accusation a été très très faible et 2 sur 3 des juges ont décidé de nous acquitter et de nous libérer mais Bensouda a décidé de faire appel. Après notre libération j’étais dans un hôtel et Blé dans un autre. Un jour un ministre belge m’envoie un document pour me dire que je faisais de la politique puisque j’avais reçu le président du PDCI et une délégation de son parti dirigée par Guikahué alors que je ne devais pas le faire. Je lui ai répondu que c’est à cause de la politique que vous m’avez envoyé ici et c’est la politique qui va me sortir d’ici. L’appel du procureur était une affaire de honte.
Je suis là cher parent et je me porte bien. J’invite tous les cadres du Goh à l’union. », a-t-il déclaré.
Notons que plusieurs dons ont été offert au président Laurent Gbagbo par les cadres, les chefs traditionnels et surtout par le PDCI-RDA.
 _ chefferie traditionnelle du Goh:
1 tonne de riz
1 bœuf
1 million de FCFA
 PDCI-RDA
1 bélier
4 pagnes (2 Kamandjè, fierté du pays Gouro, 1 kita et 1 pagne Gouro).
Les cadres
 -Une tonne de riz
Un bœuf
La somme d’un  million de francs CFA.
 En conclusion, à la place publique du village, un bal populaire meublera la nuit du retour du Président Gbagbo dans son village natal, à partir de 20 Heures : Animation, « Ahiwo orchestra », un mythique groupe musical du pays Attié.

Leave A Reply

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com