Spread the love

ACCUEIL DU MAIRE AKOSSI BENDJO À LA MAISON DU PARTI.
DISCOURS DU PORTE-PAROLE DU PARTI.

Monsieur le Ministre Maurice KAKOU GUIKAHUÉ, représentant SEM Aimé Henri Konan BEDIE,
Mesdames et Messieurs les vice-présidents et président des instances du parti,
Mesdames et Messieurs les Secrétaire Exécutif du PDCI-RDA,
Mesdames et Messieurs les Députés, Sénateurs, Maires et Présidents de Région,
Mesdames et Messieurs les présidents de la Jeunesse et des Femmes du PDCI-RDA,
Mesdames et Messieurs présidents des mouvements de soutien et des associations,
Vaillants militants, militantes sympathisants et sympathisantes du PDCI-RDA,
En votre etvavec votre autorisation, je voudrais sacrifier à la tradition en souhaitant la bienvenue, en disant AKWABA, à notre vice-président, le SE chargé de l’organisation et de la mobilisation, Son Édile, le maire Noël Charles AKOSSI BENDJO.
M. le Vice-président, voici environ trois ans que vous avez été contraint de quitter terre patrie, votre terre natale, et de vous exiler en France, depuis le Maroc. Aujourd’hui, Dieu le Père, Dieu l’Omniscient et l’Omnipotent, permet que vous soyez parmi nous exauçant ainsi les prières incessantes et intercessions de vos familles biologique et politique et de tous ceux qui aiment réellement la paix et se battent sincèrement pour la démocratie, les droits de l’homme et les libertés publiques en Côte d’Ivoire.
Reconnaissant de tous ceux dont les actes et actions ont permis ce moment tant attendu, j’allais dire glorieux et ce jour heureux, le PDCI-RDA se réjouit de votre retour en grâce.
Notre allégresse est au-delà de la liesse à laquelle vous assistez. Car, derrière ces trois milliers de personnes, ce sont des milliards d’Ivoiriennes, d’Ivoiriens, et d’amis vrais de la Côte d’Ivoire qui communient avec vous, vos parents, votre épouse et vos enfants, ce soir.
C’est pourquoi, même si le parfum des nouvelles sent bon depuis que nous avons appris votre retour, nous souhaitons le sentir (le parfum) et les entendre (les nouvelles) de vous et par vous-même. Car, comme vous le savez et comme l’enseigne le sage à travers son proverbe, l’eau fraîche vient de la bouche du poisson. Monsieur le Vice-président, votre parti, notre vieux et grand parti, par ma modestes voix et mes faibles mots, vous demande les nouvelles.

Député-Maire KOUAMÉ Yao Séraphin,
Secrétaire Exécutif chargé des Études et de la Prospective,
Porte-parole du PDCI-RDA.

Leave A Reply

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com