Spread the love
Le dimanche 25 juillet dernier,  à Port Bouet lors d’une Assemblée Générale de fédération FPI, le ministre Koné Katinan Justin s’est entretenue avec les militants de la maison en rose sur  la future entrevue entre la président Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara.
Presse Nationale : Actualités Affaire Bceao/Accusé d'avoir volé de l'argent : Koné Katinan sans détours : ''Je suis prêt à assumer'' Je mets la Bceao au défi de me montrer ses comptes... - -
Ci-dessous vous proposons un large extrait de l’Intervention du vice président Justin Koné Katina à l’Assemblée générale de la fédération FPI de Port Bouet.

«Sur la visite rendue au président Henri Konan Bédié par le Président LAURENT GBAGBO» depuis son arrivée au pays, le Président Gbagbo pose des pas politiques. C’est pour cette raison et pour obéir à la traduction africaine qu’il est allé rendre visite au président BÉDIÉ, celui là même qui est allé lui rendre visite en Belgique.

En effet même si le Président BÉDIÉ était membre du RHDP pendant la chute du Président LAURENT GBAGBO; il a reconnu qu’il avait fait fausse route et à exprimé sa volonté de voir GBAGBO revenir en Côte d’Ivoire pour la réconciliation.

Pendant ce temps le pouvoir Ouattara envoyait des avocats à la CPI pour empêcher que le Président GBAGBO revienne dans son pays. il est alors normale qu’à son retour le Président GBAGBO réserve sa première visite au président BÉDIÉ. Cette visite est faite dans un cadre de solidarité africaine.

Le Président GBAGBO va rencontrer le 27 Juillet prochain le Président Ouattara. Mais il faut que chacun comprenne qu’à cette visite le Président GBAGBO ne va pas avec un chapelet de revendications; comme il nous l’a dit le Président se donne le temps pour parler et il va parler pour libérer la Côte d’ivoire.

Donc que personne ne soit scandalisé par la future entrevue entre la président Gbagbo et Alassane Ouattara.Retour en « catimini » de Laurent Gbagbo en Côte-d'Ivoire: Koné Katinan donne des précisions - L'Info Express

Concernant l’engouement des jeunes de moins de 20 ans lors de la venue du Président GBAGBO lorsque leur ai demandé la cause de leur engagement alors qu’ils étaient trop enfants pour apprécier sa gouvernance ils m’ont répondu» le Président GBAGBO a fini de vous diriger il vient maintenant pour nous diriger aussi.’

Laurent GBAGBO est là pour la réconciliation de la Côte d’Ivoire, mais cette réconciliation ne peut se faire au détriment de la vérité des faits. Les faits c’est qu’il y a eu des élections en 2010 que le Conseil Constitutionnel a proclamé le Président GBAGBO vainqueur, que non content de cette proclamation Sarkozy a décidé que le Président GBAGBO n’a pas gagné et qu’il devait être éliminé.

L’arrivée du Président GBAGBO le 17 Juin 2021 a été un moment de fête à travers de nombreux pays africains. Pourquoi ? Parce que l’Afrique est en quête d’un modèle et elle a trouvé en Laurent GBAGBO le modèle Achevé tant recherché.

L’on essaie de comparer le Président GBAGBO au président Mandela, mais la comparaison n’est pas pertinente. Car si MANDELA a quitté la prison pour la présidence, le Président GBAGBO a quitté la présidence pour la prison … Lorsqu’il était bombardé, j’ai eu a lui demander la raison de sa résidence. Il a répondu que c’est pour que nous autres ses partisans qui avons résisté soyions  justifiés, pour que notre engagement ne soit pas vain….

C’est pour justifier ceux qui ont résisté le Président GBAGBO a été même jusqu’à demandé à la CPI de rendre public l’ensemble des documents, transcription des auditions publiques comme a huit-clos et preuves versées au dossier lors du procès. Ainsi ceux qui le veulent peuvent se faire leur propre opinion sur les arguments soulevés par les juges pour prononcer la décision d’acquittement du Président GBAGBO.

Les gens pensent que les juges ont fait de la complaisance en acquittant le Président GBAGBO. D’abord Ils sont de pays très éloignés géographiquement, historiquement et politiquement de la Côte d’Ivoire. Ils n’ont donc mis à part leur honneur, aucun intérêt à préserver dans ce procès.

Dans leur décision, les juges ont écrit et affirmé trois choses fondamentales pour l’histoire de la Côte d’Ivoire et de l’Afrique :
1- la crise poste électorale de 2021 ne peut être séparée de le rébellion de 2002
2- depuis que le Président GBAGBO a accédé au pouvoir, ses ennemis se sont organisés pour l’empêcher de gouverner.
3 — les forces françaises ont mené la guerre contre le président Gbagbo aidées en cela par les forces onusiennes. L’histoire à travers la CPI est en train de justifiés la lutte des ivoiriens pour leur souveraineté ainsi c’est là que l’histoire de la Côte d’Ivoire se jouait. Si avait le Président GBAGBO avait abandonné cette histoire ne serait jamais connue et nous ne serions pas justifiés. Le président Gbagbo se trompe pas et il ne peut nous tromper.
— Les gens ont tendance à minimiser la peine endurée par le Président GBAGBO. La prison de Scheveningen est une prison comme la MACA ici.

La CPI n’a pas construit de Prison spéciale. Celle où le Président GBAGBO était était une prison de droit commun que la CPI a négocié pour y incarcérer ses pensionnaires. Dans l’imaginaire on a l’impression que c’était une prison dorée d’où on pouvait sortir à sa guise. Il n’en est rien Scheveningen est une prison avec toutes les rigueurs de la prison. C’est pour cette raison que Milosevic y a trouvé la mort et qu’un autre yougoslave a préféré se donner la mort pour éviter la disgrâce et la souffrance.», a-t-il déclaré.

En conclusion, ce même Dimanche 25 Juillet, le Secrétaire National Agénor Youan Bi a animé une conférence qui a eu pour thème  «Pour la Côte d’Ivoire, asseyons nous et discutons».
Peut être une image de 1 personne et position debout
Détails à suivre.

 

Leave A Reply

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com