Spread the love

La plus grande quantité de cultures de drogue au monde se trouve en Colombie, comme l’a révélé l’ONU dans le rapport 2020, qui place une fois de plus la Colombie comme principal producteur de cocaïne malgré une réduction des récoltes, ont rapporté les médias internationaux.

« Le Norte de Santander est consolidé comme le département avec la plus grande superficie plantée du pays, avec 40 084 » hectares, a indiqué l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (Undoc) en Colombie, dans le document présenté ce jeudi.

L’organisation avait déjà dévoilé le 9 juin les chiffres généraux sur la surveillance des cultures illicites en 2020, lorsque la production de cocaïne a augmenté de 8% (1.228 tonnes), malgré une réduction de 7% des cultures plantées (143.000 hectares).

Il convient de noter que pour la première fois, Norte de Santander a dépassé Nariño, à la frontière avec l’Équateur, en tant que département avec la plus grande superficie cultivée de coca du pays, selon le rapport.

Nariño concentre 30 751 hectares plantés, 10 000 de moins que la zone adjacente au Venezuela.

Pour l’ONU, les territoires frontaliers « présentent des conditions favorables » pour le semis de la feuille de coca et « son articulation avec les autres maillons de la chaîne du trafic de drogue ».

Selon le rapport annuel, les plantations et la production se sont consolidées aux frontières avec l’Équateur et le Venezuela, où le conflit armé alimenté par le trafic de drogue et l’exploitation minière illégale a rebondi, après la signature de la paix avec la guérilla des FARC en 2016.

Lors de la présentation virtuelle du rapport, le représentant de l’Unodc, Pierre Lapaque, a insisté sur le fait que « les hectares plantés en coca continuent de diminuer, mais la production de cocaïne continue d’augmenter » dans le pays.

Les pratiques agricoles et les laboratoires se sont améliorés cette année, ce qui signifie que « pour chaque hectare de coca, 7,9 kilogrammes de chlorhydrate de cocaïne peuvent être obtenus », alors qu’en 2016, ce chiffre était de 6,5, selon le responsable.

Concernant la valeur du commerce de la drogue, le rapport estime que la production de la feuille génère environ 450 millions de dollars, mais la matière première transformée en cocaïne et exportée vers un port augmente sa valeur à environ 1,8 milliard de dollars.

La Colombie a la plus grande superficie plantée de cultures de drogue au monde, devant le Pérou et la Bolivie, tandis que les États-Unis sont le plus gros consommateur de cocaïne.

Pour le Bureau de la politique nationale de contrôle des drogues de la Maison Blanche, la Colombie a enregistré un nombre record de cultures de cocaïne (245 000 hectares) et de production (1 010 tonnes) l’année dernière.

New Africa avec VTV

 

 

 

 

Leave A Reply

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com