Spread the love

La Jamaïcaine Elaine Thompson-Herah a cimenté son héritage en tant que l’une des plus grandes sprinteuses en devenant la première femme à défendre son double titre olympique de sprint, écrasant le record national de 30 ans de Merlene Ottey en cours de route, lors de la finale de le 200m féminin à Tokyo mardi.JO 2021 - Athlétisme : après l'or sur 100 m, Elaine Thompson-Herah réalise le doublé en survolant le 200 m

Thompson-Herah, qui avait remporté le 100 m plus tôt aux Jeux, est sortie de la courbe derrière plusieurs adversaires, dont sa compatriote Shelly-Ann Fraser-Pryce, mais s’est enfuie du terrain pour remporter une brillante victoire en 21,53 secondes (0,8 m/s).

Fraser-Pryce a terminé quatrième en 21,94 secondes.

La Namibienne de 19 ans Christine Mboma a terminé deuxième avec un nouveau record du monde des moins de 20 ans en 21,81 secondes tandis que l’Américaine Gabrielle Thomas a remporté le bronze en 21,87 secondes.

En revanche, la sprinteuse ivoirienne Ta Lou Marie Josée termine à la 5ème place avec un chrono de 22’27, loin derrière la Jamaïcaine Elaine Thompson-Herah (1ère 21.53s) qui s’offre ainsi un doublée.JO 2020 : la Jamaïcaine Elaine Thompson-Herah remporte le 200m, Marie-Josée Ta Lou 5ème

« Ce n’est pas ma plus belle course mais je suis déjà satisfaite de finir en bonne santé…. C’est vrai que ça fait mal de ne pas avoir une médaille, mais on ne peut pas changer les plans de Dieu. Je reste satisfaite et je garde le sourire. J’avais plus de mal après mon résultat sur 100 mètres ‘’ a soutenu Ta Lou après cette finale perdue.

 

 

 

 

Leave A Reply

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com