Spread the love

La marine russe a décidé de doubler le nombre de ses missiles de croisière Kalibr en Syrie, en réponse à l’intensification des attaques de groupes extrémistes.

Tel que rapporté mercredi par le portail de l’aviation russe  Avia . Pro . , Suite au refus des anti – -Gouvernement militants syriens à rendre leurs armes et libérer la ville syrienne de Deraa (au sud de Damas, la capitale), la partie russe, dans une nouvelle mesure, a décidé d’ envoyer un signal sérieux à terroristes, doublant le nombre de ses missiles Kalibr sur le territoire syrien .

À l’heure actuelle, en plus de deux sous-marins diesel-électriques russes Stary Oskol et Rostov-on-Don , la frégate Admiral Essen se trouve également à la base navale russe de la ville portuaire de Tartous, dans l’ouest de la Syrie. «Ce groupe était armé d’un total de 16 missiles de croisière Kalibr «, note le rapport.

Cependant, selon le rapport, deux autres sous-marins diesel-électriques se dirigent vers la base navale russe susmentionnée, en plus du patrouilleur Vasily Bykov qui est récemment arrivé de la mer Noire. «Par conséquent, le nombre total de missiles Kalibr, situés en Syrie, atteindra déjà 32 unités», ont souligné les médias russes.

Avia . Pro . a souligné que la Force aérospatiale russe peut utiliser sa flotte pour cibler les extrémistes de l’opposition syrienne qui continuent d’attaquer l’armée syrienne à Deraa. Il peut également lancer de puissantes offensives contre des positions terroristes dans la province d’Idlib, dans le nord-ouest de la Syrie .

Depuis 2015, lorsque Moscou, à la demande de Damas, a lancé une campagne contre les terroristes dans le pays arabe, elle a offert son soutien logistique et aérien aux forces de l’armée syrienne, utilisant de temps à autre ses missiles Kalibr et Iskander pour arrêter l’avancée. de gangs extrémistes.

Après leur avancée réussie pour éliminer les restes terroristes,  les forces syriennes parrainées par la Russie sont entrées mercredi à Daraa al-Balad, au sud de la ville de Deraa, et ont commencé à établir leurs postes militaires dans cette région . En outre, ils ont  hissé le drapeau national dans le quartier d’Al-Arbain, dans le cadre d’un accord de trêve proposé par le gouvernement syrien, présidé par Bachar al-Asad, en août dernier.

En vertu du nouvel accord de trêve, conclu le 14 août, les miliciens anti-gouvernementaux ont été contraints de rendre leurs armes et les forces syriennes devaient mettre en place des points de contrôle dans neuf districts de Deraa al-Balad.

HISPANTV

Leave A Reply

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com