Spread the love

TASS/. La Russie s’oppose à l’exigence de fournir une preuve de vaccination contre le COVID-19 pour être autorisée à entrer dans la salle de débat de l’ONU pendant la semaine de haut niveau de l’Assemblée générale des Nations Unies, a déclaré le représentant permanent de la Russie auprès des Nations Unies, Vassily Nebenzia, dans une lettre à l’Assemblée générale des Nations Unies. Le président Abdulla Shahid, le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres et l’ambassadeur de l’ONU de tous les pays.

Nebenzia a noté qu’il était « très surpris et déçu » par la lettre de Shahid aux membres dans laquelle il soutenait l’exigence des autorités de New York de fournir un certificat de vaccination pour entrer dans la salle de débat de l’ONU.

« Nous nous opposons fermement à ce que seules les personnes munies d’une preuve de vaccination soient admises dans la salle de l’AG », a-t-il écrit.

Selon le diplomate russe, cette exigence va à l’encontre de l’accord de 1947 entre les Nations Unies et les États-Unis sur le siège de l’ONU et viole la Charte des Nations Unies. Il a noté que cette exigence ne prend pas en compte un certain nombre d’autres aspects, par exemple, les droits des personnes qui ne peuvent pas être vaccinées pour des raisons médicales, ou celles qui viennent de se remettre de l’infection à coronavirus et ont des anticorps, ou celles qui ont été inoculés avec des vaccins qui ne sont pas enregistrés auprès des Centers for Disease Control and Prevention.

En vertu des exigences sanitaires de New York, les gens sont obligés de fournir des certificats de vaccination pour assister à des événements en salle. Selon l’administration de la ville, ces exigences sont applicables au siège de l’ONU situé dans la ville. Bien que la liste des vaccins autorisés pour les participants à l’AG de l’ONU n’ait pas été fournie, seuls les vaccins Pfizer, Moderna et Johnson & Johnson sont reconnus aux États-Unis.

Le secrétariat de l’ONU a déclaré à plusieurs reprises qu’il n’était pas autorisé à exiger la vaccination obligatoire de tous les participants à la session de l’Assemblée générale, mais cela a été dit à propos du siège de l’ONU en général, mais pas de la salle de débat de l’UNN.

Auparavant, les États-Unis avaient envoyé une lettre aux missions des pays auprès des Nations Unies appelant à opter pour le format vidéo de participation. Cependant, le président américain Joe Biden aurait l’intention d’assister personnellement aux débats de haut niveau de l’Assemblée générale des Nations Unies.

 

 

Leave A Reply

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com