Spread the love

Les forces militaires soudanaises ont capturé mardi un groupe de 40 soldats et civils qui avaient comploté pour mener à bien une tentative de coup d’État.

Selon des informations publiées par des responsables du gouvernement soudanais, il s’agissait d’un coup d’État manqué organisé par les partisans du président déchu Omar el-Béchir.

En ce sens, le Premier ministre Abdalla Hamdok a indiqué que la tentative de coup d’État avait été planifiée par l’armée et des personnes extérieures à l’establishment militaire, ce qui a conduit aux premières arrestations de ceux qui étaient au milieu du complot.

« Ce qui s’est passé est un coup d’État orchestré par des factions à l’intérieur et à l’extérieur des forces armées et c’est une extension des tentatives des restes depuis la chute de l’ancien régime pour interrompre la transition démocratique civile », a déclaré Hamdok, ajoutant que le coup d’État est « un aspect de la crise nationale (…) et indique clairement l’importance de réformer les organes militaires et sécuritaires.

Après l’intervention, l’agence de presse officielle soudanaise, SUNA, a précisé que tous les participants au coup d’État avaient été arrêtés et qu’une enquête avait été ouverte.

Notons que le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a condamné la tentative de coup d’État qui a eu lieu à Khartoum. Le Secrétaire général de l’ONU a déclaré dans un communiqué attribué à son porte-parole Stéphane Dujarric que tout effort visant à saper la transition politique du Soudan compromettrait les progrès durement gagnés sur les fronts politique et économique.

En outre, le Secrétaire général a appelé toutes les parties à rester attachées à la transition et à la réalisation des aspirations du peuple soudanais à un avenir inclusif, pacifique, stable et démocratique.

En conclusion, le président américain, Joe Biden a salué dans son discours à l’Assemblée générale des Nations Unies à New York, la bravoure de la femme soudanaise, qui, a-t-il dit, a résisté à la violence et à l’oppression pour chasser un dictateur génocidaire du pouvoir et continuer à travailler chaque jour pour défendre leurs progrès démocratiques. Il a souligné que les droits des femmes doivent être défendus, d’utiliser pleinement leurs talents afin de contribuer économiquement, politiquement et socialement et de poursuivre leurs rêves loin de la violence et des menaces.

En réponse, le Premier ministre soudanais, Dr. Abdallah Hamdouk a exprimé sur sa page Facebook ses remerciements au président américain Joe Biden et a déclaré: « J’exprime mes profonds remerciements au président américain Joe Biden pour sa grande célébration lors des sessions de l’Assemblée générale des Nations Unies des luttes continues de notre peuple depuis plus de deux ans pour exiger et réaliser ses glorieux slogans révolutionnaires de liberté, la paix et la justice, et ils ont tout donné pour cela. Nous attendons avec impatience le soutien continu du gouvernement des États-Unis à notre peuple qui s’efforce d’atteindre la démocratie et la primauté du droit.

 

Leave A Reply

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com