Spread the love

TASS/. Il y a « une injustice horrible » entre les pays en ce qui concerne l’accès aux vaccins contre les coronavirus, a déclaré le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé, Tedros Adhanom Ghebreyesus, dans un discours prononcé lors du Forum des dirigeants mondiaux de l’Université Columbia.

« Plus de 6 milliards de doses de vaccins ont maintenant été administrées dans le monde, et près d’un tiers de la population mondiale est entièrement vacciné contre le COVID-19. Mais ces chiffres masquent une horrible injustice. Plus de 75 % des vaccins sont devenus trop élevés et pays à revenu intermédiaire de la tranche supérieure. Les pays à faible revenu ont reçu moins de la moitié d’un pour cent des vaccins dans le monde. En Afrique, seulement 4% des personnes sont complètement vaccinées », a-t-il souligné. « Les objectifs de l’OMS sont de vacciner 40 % de la population de chaque pays d’ici la fin de cette année et 70 % d’ici le milieu de l’année prochaine. Ces objectifs sont tout à fait réalisables, mais seulement si les pays et les entreprises qui contrôlent l’approvisionnement mondial en vaccins faire leur part », a ajouté le directeur général de l’OMS.

Selon lui, « nous avons besoin d’une prise de conscience mondiale qu’aucun pays ne peut se sortir de cette pandémie par un vaccin isolé du reste du monde ». « Plus l’iniquité vaccinale persiste, plus les troubles sociaux et économiques se poursuivront, et plus le virus aura la possibilité de circuler et de se transformer en variantes plus dangereuses », a souligné Adhanom.

 

 

 

 

 

Leave A Reply

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com