Spread the love

Après le rappel de son ambassadeur en France, l’Algérie a interdit son espace aérien aux avions français, a annoncé l’Armée française ce dimanche 3 octobre.

L’information qui circule depuis quelques heures relative à l’interdiction par l’Algérie le survol de son espace aérien par les avions militaires français vient d’être confirmée par l’armée française.

«L’Algérie a interdit le survol de son territoire aux avions militaires français, qui empruntent d’habitude son espace aérien pour rejoindre ou quitter la bande sahélo-saharienne où sont déployées les troupes de l’opération antijihadiste Barkhane, a indiqué dimanche 3 octobre un porte-parole de l’état-major français», rapporte l’AFP. «Ce matin, en déposant les plans de vol de deux avions, nous avons appris que les Algériens fermaient le survol de son territoire aux avions militaires français», a déclaré à l’AFP le colonel Pascal Ianni, ajoute la même source. Cette mesure prise par les autorités algériennes est forcément en lien avec les dernières déclarations du président français Emmanuel Macron au sujet de l’Algérie.

Notons que le Samedi 2 octobre, les autorités algériennes avaient annoncé le rappel pour consultations de leur ambassadeur à Paris Mohamed Antar-Daoud, en expliquant cette décision par leur « rejet catégorique » de déclarations attribuées à Emmanuel Macron.
Plus tôt dans la semaine, selon Le Monde, le Président français, qui s’entretenait avec de jeunes descendants de protagonistes de la guerre d’Algérie, a qualifié le système algérien de « fatigué » et « fragilisé »: « J’ai un bon dialogue avec le Président Tebboune, mais je vois qu’il est pris dans un système qui est très dur », a-t-il fait valoir.
Ces déclarations ont provoqué un vif mécontentement à Alger, qui a dénoncé une « ingérence dans ses affaires intérieures » et des « propos irresponsables ».

 

 

Leave A Reply

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com