Spread the love

A quelques jours de l’ouverture officielle du congrès constitutif du nouveau parti de l’ancien President ivoirien, Laurent Gbagbo, le président du congrès constitutif, Sébastien Danon Djédjé en compagnie de ses collaborateurs a animé une conférence de presse, ce Vendredi 8 Octobre, à l’Hôtel Manhattan Suite sis au quartier Attoban sur l’axe Riviera 2-Cocody deux Plateau.

Aucune description disponible.

Dans la premiere phase, de sa conference, Sébastien Danon Djedje a fait un rappel historique sur l’arrestation du Président Laurent Gbagbo, le 11 avril 2011 et de la bataille au sein du Front Populaire Ivoirien.

 » Arrêté le 11 avril 2011 puis déporté à La Haye le 29 novembre 2011 après huit (08) mois de réclusion à Korhogo, dans des conditions épouvantables, le Président Laurent Gbagbo a été définitivement acquitté le 31 mars 2021. Le 17 juin 2021, grâce à la mobilisation des Ivoiriens, des peuples africains et à l’accompagnement des femmes et des hommes des médias que vous êtes, le Président Laurent Gbagbo a regagné la terre de ses ancêtres, dans une lisse populaire. Cet éclatement de joie populaire du peuple de Côte d’Ivoire traduit à suffisance, l’immensité de ses attentes et de son espérance placée dans le retour du Président Laurent Gbagbo. De notre point de vue, nous pensons que les attentes du peuple de Côte d’Ivoire qui se traduisent, sans nul doute, par sa soif de réconciliation, de démocratie et des libertés sont d’autant légitimes que le Président Laurent Gbagbo arrive dans un contexte où le pouvoir en place n’arrive pas à recoller les morceaux du tissu social déchiré depuis la rébellion de 2002 jusqu’à la crise dite postélectorale de 2010- 2011. Au sein de sa famille politique, l’ex pensionnaire du pénitencier de la Cour Pénale Internationale, constate, avec grande amertume, à son arrivée que le Front Populaire Ivoirien qu’il a fondé est en proie à des divergences profondes qui se soldent par une prise en otage de cet instrument de lutte politique, avec l’aide de l’appareil judiciaire aux ordres. Le Président Laurent Gbagbo réalise, en homme averti, que de la lucidité dans les choix et dans l’établissement des priorités dépend alors l’avenir du pays. Et puisque la sagesse voudrait que l’on privilégie tout ce qui rassemble et favorise le « vivre ensemble », le Président Laurent Gbagbo a décidé, en toute responsabilité, de se mettre au-dessus de la mêlée et de proposer à la Cote d’Ivoire et à l’Afrique une nouvelle offre politique porteuse d’espoir et d’espérance », a-t-il expliqué.

Et d’ajouter :  » C’est donc après avoir pris la pleine mesure de la situation sociopolitique délétère de la Côte d’Ivoire et des attentes des peuples africains en lutte qui lui ont constamment manifesté leur solidarité, que le Président Laurent Gbagbo, conscient du rôle qui doit être désormais le sien, a proposé et obtenu du Comité Central de son ancien parti, réuni en session extraordinaire le 09 aout 2021 au Palais de la Culture d’Abidjan, la création d’un nouvel instrument politique de combat pour le rassemblement des Ivoiriens, la reconquête des libertés et la souveraineté des peuples africains. », a-t-il déclaré

Poursuivant le president du congrès constitutif Danon Djédjé Sébastien a expliqué aux journalistes, la nouvelle offre politique du Président Laurent Gbagbo basée sur la création d’un nouveau parti de gauche, est donc l’annonce d’une restructuration idéologique et organisationnelle qui appelle l’adhésion à un projet politique plus rassembleur des forces authentiquement de gauche en Côte d’Ivoire.

A en croire au Président du Président du congrès constitutif Danon Djédjé, la mise en œuvre de ce projet avance bien depuis la création des commissions thématiques, par décision N° 001/2021/LG du 6 septembre 2021 du Président Laurent Gbagbo. Il s’agit, en effet, de la Commission 1, chargée de la rédaction du projet de Manifeste du nouveau Parti, de la Commission 2, chargée de la rédaction du projet des Statuts et Règlement intérieur et du Groupe de Réflexion Elargi, une instance de validation des travaux des deux commissions sus-indiquées. Car la restitution des travaux de toutes ces commissions est terminée et que la remise des documents finaux au Président Laurent Gbagbo sera faite dans les prochains jours. Les commissions techniques pour l’organisation pratique te matérielle du Congrès, mises en place par le Comité de Coordination, sont à pied d’œuvre et les travaux sont exécutés, à ce jour, à niveau largement satisfaisant.

Au terme de la  première phase de sa conférence de presse, le Président Sébastien Danon Djédjé a annoncé officiellement que le Congrès Constitutif du nouveau Parti politique annoncé par le président Laurent Gbagbo se déroulera, comme convenu, les 16 et 17 octobre 2021 à Sofitel Hôtel Ivoire d’Abidjan, Cocody.

Notons que dans le second volet de sa conférence de presse, le Président du Comité d’Organisation du Congrès Constitutif du parti du Président Laurent Gbagbo, le Ministre Sébastien Danon Djédjé, a répondu aux questions des journalistes présents et à profité pour faire des précisions sur certains points notamment sur les alliances, de l’idéologie politique du parti, du socialisme, de Mme Simone Ehivet Gbagbo et de Charles Blé Goudé, le Président du Congrès a dit ceci:

« Les alliances se feront avec les autres partis politiques qui n’ont pas répondu à l’appel. Nous vous dirons comment cela se fera. Le nouveau parti est un parti Socialiste Progressiste Panafricaniste et Souverainiste. Il n’y a donc pas de rupture avec le socialisme. Nous voulons un parti où les ivoiriens et les africains se trouveront. », a-t-il martelé.

Et d’ajouter : « À propos de Mme Simone Gbagbo, je ne voudrais pas parler d’un cas particulier. Le parti est ouvert, nous constituons, tous, nos dossiers pour y adhérer. Tout le monde est invité, et elle est invitée à y adhérer.(…) Le parti du ministre Charles Blé Goudé est invité au congrès. J’étais avec l’un des membres de ce parti pour discuter sur le nombre de participants à leur niveau. (…) Pour l’adhésion au parti, c’est un parti ouvert et chacun vient en son temps. », a-t-il insisté.
En conclusion, le Ministre Dano Djédjé Sébastien a annoncé  le nombre des congressistes attendus
1650 congressistes au maximum sont attendus du fait des mesures barrières édictées par l’établissement hôtelier qui nous reçoit », a déclaré.
Pour prendre part à ce congrès constitutif, il faut avoir été coopté. Mais notons que  tous les membres de l’ancienne direction du désormais ex-FPI ont reçu déjà leurs fiches pour confirmer leur présence au congrès constitutif.
Le congrès constitutif du nouveau parti de Gbagbo se fera en deux temps, la phase du Sofitel Hôtel Ivoire marquera la partie la plus solennelle et à Cocody, précisément à Blokauss, sera installé le village du congrès pour tous ceux qui voudront faire la fête.

Leave A Reply

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com