Spread the love

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré jeudi qu’il n’excluait pas l’utilisation d’armes lourdes dans la province syrienne d’Idlib, si nécessaire, rapporte Anadolu.

« La Turquie poursuit les démarches nécessaires à Idlib et, si nécessaire, peut utiliser des armes lourdes pour répondre. Nous ne pouvons pas laisser la question suivre son cours », a-t-il déclaré, citant l’agence.

En septembre, Erdogan a annoncé que la Turquie continuerait de lutter contre les extrémistes dans la province syrienne d’Idlib. Erdogan a rappelé qu’il est nécessaire de maintenir un cessez-le-feu dans la région pour le retour des réfugiés syriens dans leurs lieux d’origine. Selon lui, plus d’un million de réfugiés sont déjà rentrés de Turquie en Syrie, dont 400 000 à Idlib.

 

 

 

Leave A Reply

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com