Spread the love

Au Soudan, les pressions Politico- Diplomatique demeurent sur les épaules du commandant en chef des forces armées, le Lit. Gén. Abdul Fattah Al-Burhan.

En effet, le nouveau homme fort reçoit de nombreux appels téléphonique des dirigeants du monde qui s’inquiètent de la situation au Soudan. Le commandant en chef des forces armées, le Lit. Gén. Abdul Fattah Al-Burhan a reçu Jeudi soir un appel téléphonique du secrétaire d’État américain Anthony Blinken, portant sur les développements au Soudan.

Les des deux parties ont assuré sur la nécessité de maintenir la voie de la transition démocratique et la nécessité de compléter les structures du gouvernement de transition et d’accélérer la formation du gouvernement.

Au cours de l’appel, le commandant en chef des forces armées a affirmé son engagement à la préservation de la transition démocratique en douceur, l’achèvement du processus de transition, la préservation de la sécurité du pays et les acquis de la glorieuse révolution de décembre, conduisant à un gouvernement civil élu.

En outre, le commandant en chef des forces armées, le Lit. Gén. Abdul Fattah Al-Burhan a reçu un appel téléphonique du secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, concernant les développements actuels au Soudan. Les deux parties ont assuré la nécessité de le maintien de la transition démocratique, l’achèvement de la structure gouvernementale et l’accélération de la formation du gouvernement civil.

Au cours de la conversation téléphonique Al-Burhan a promis de maintenir la transformation démocratique et l’achèvement de la transition et les acquis de la révolution pour parvenir au gouvernement civil élu.

Notons que le commandant en chef des forces armées, le Lit-Gén. Abdel Fattah Al-Burhan a reçu, mercredi, à son bureau, au commandement général de l’armée, le représentant spécial de l’Union africaine, Olusegun Obasanjo.

Au cours de l’audience, le commandant en chef des forces armées, le Lit. Gén. Abdul Fattah Al-Burhan, a informé le responsable de l’UA sur l’évolution de la situation politique au Soudan. En outre, il a souligné l’engagement de l’armée à protéger la transition démocratique dans le pays et l’achèvement des structures de la période de transition pour atteindre la liberté et des élections transparentes et un gouvernement civil élu représentant les aspirations du peuple soudanais.

En conclusion, le commandant en chef des forces armées, le Lit. Gén. Abdul Fattah Al-Burhan, a pris une décision de libérer quatre anciens ministres..

Les ministres sont l’ancien ministre des Communications, Hashim Hassab Al-Rasoul, l’ancien ministre de la Culture et de l’Information, Hamza Baloul, l’ancien ministre de la Jeunesse et des Sports Youssef Adam Al-Dai et l’ancien ministre du Commerce Ali Gedo.

 

 

 

Leave A Reply

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com