Spread the love

TASS/. Les actions des pays occidentaux dans la mer Noire dépassent les frontières, a déclaré jeudi le président russe Vladimir Poutine.

« Quant à la mer Noire, les derniers développements dépassent certaines limites : des bombardiers stratégiques volent à une distance de 20 km de notre frontière d’Etat et ils portent des armes assez sérieuses, comme on le sait », a déclaré le chef de l’Etat lors d’un ministère des Affaires étrangères élargi. réunion du conseil d’administration.

Les actions des pays occidentaux qui aggravent la situation peuvent être observées non seulement dans la mer Noire mais aussi dans d’autres régions proches des frontières russes, a déclaré Poutine.

« Oui, nous exprimons constamment nos inquiétudes concernant ces actions, parlons de lignes rouges mais, bien sûr, nous comprenons que nos partenaires sont très particuliers et, pour le moins, ne prenons pas au sérieux tous nos avertissements et discussions sur les lignes rouges », a dit le leader russe.

Le président russe a rappelé l’expansion de l’OTAN à l’est. « Même si les relations entre la Russie et nos partenaires occidentaux, y compris les États-Unis, étaient tout simplement uniques et que ces liens étaient presque au niveau des relations alliées, nos préoccupations et précautions concernant l’expansion de l’OTAN à l’est ont été absolument ignorées », a déclaré Poutine, ajoutant qu' »il y a eu plusieurs étapes d’expansion » du bloc militaire.

« Et maintenant, voyons où se trouve l’infrastructure militaire de l’OTAN : elle est située juste à côté de nos frontières tandis que des systèmes de défense antimissile ont été déployés en Roumanie et en Pologne et ils peuvent être facilement utilisés, étant donné que les lanceurs MK-41 qui y sont stationnés peuvent fonctionner comme complexes de grève », a souligné le président russe.

« Ce n’est qu’une question de quelques minutes pour changer le logiciel », a-t-il ajouté.

Le ministère russe de la Défense a annoncé le 10 novembre que des navires de la marine américaine étaient arrivés en mer Noire pour participer aux exercices multinationaux du Commandement européen des États-Unis dans la région. Selon les données du ministère, le destroyer lance-missiles américain Porter, le pétrolier de ravitaillement de flotte John Lenthall et le navire de commandement et d’état-major Mount Whitney sont entrés dans la mer Noire pour l’exercice multinational. Le 15 novembre, le Mount Whitney est parti pour la mer Méditerranée, après l’achèvement de l’exercice.

Le ministère russe de la Défense a qualifié ces manœuvres de facteur de déstabilisation dans la région visant à utiliser le territoire ukrainien à des fins militaires. Les forces armées russes surveillent de près la situation dans la région, a assuré le ministère.

 

 

Leave A Reply

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com