Spread the love

Il a averti que l’instabilité de l’Afghanistan conduirait à la déstabilisation d’autres pays.

Il n’y a pas encore de « politique claire » formée par la communauté internationale sur la manière de gérer la situation actuelle en Afghanistan, a déclaré un haut responsable qatari.   

S’exprimant lors des « Rome MED 2021 – Dialogues méditerranéens », Mohammed bin Abdulrahman Al-Thani, ministre des Affaires étrangères du Qatar, a déclaré que la situation en Afghanistan nécessitait « l’aide de tous », en particulier pour reconstruire les infrastructures afghanes et soutenir la population.  

« Je pense que le principal défi actuellement en Afghanistan (est) qu’il n’y a pas de clarté sur la manière de traiter avec l’Afghanistan après la prise de contrôle des talibans en août », a-t-il déclaré.    

« … Je pense que la situation en Afghanistan a besoin de l’aide de tous et de la coopération de la communauté internationale pour travailler ensemble pour aider… Je suis sûr qu’ils auront l’occasion d’aider à reconstruire l’infrastructure de l’Afghanistan et d’aider à soutenir le peuple afghan, dont le Qatar se félicite. Je ne pense pas qu’un autre pays n’accueille pas un tel effort », a ajouté Al Thani.  

Il a averti que l’instabilité de l’Afghanistan conduirait à la déstabilisation d’autres pays.  

« Je pense que la menace de terrorisme ou la menace d’instabilité en Afghanistan va avoir un effet dangereux sur tous ces pays (européens et américains) », a-t-il déclaré. « … Je pense que cela devrait présenter une opportunité où nous pouvons tous nous réunir et travailler ensemble dans l’intérêt du peuple afghan. » 

Il s’est dit préoccupé par la situation afghane actuelle, affirmant que l’aide humanitaire ne devrait pas être politisée.  

Les analystes politiques pensent que la communauté internationale surveillera les « talibans », qu’ils agissent dans une structure politique ou qu’ils restent une menace. 

« Dans les dossiers internationaux, l’engagement n’est pas important. Le monde a les yeux rivés sur les actions des talibans », a déclaré Muqdam Ameen, un analyste politique.  

L’Émirat islamique a une nouvelle fois appelé la communauté internationale à libérer les avoirs bancaires afghans.  

« Nous espérons que la communauté internationale débloquera les fonds de l’Afghanistan. Ils devraient aider l’Afghanistan dans d’autres aspects, car le pays est en guerre depuis 40 ans », a déclaré Ahmadullah Wasiq, porte-parole adjoint de l’Émirat islamique.  

L’Émirat islamique est au pouvoir depuis plus de trois mois mais n’a pas encore été reconnu par les autres pays.  

 

Source : Tolonews

Leave A Reply

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com