Spread the love

L’école ivoirienne a été fortement perturbée ces derniers jours, par un phénomène récurrent, celui des vacances anticipées, entraînant des violences et violations flagrantes des droits et son lot d’intimidation, de frustration et d’agression.

Cette situation qui perdure, depuis des années, est non seulement l’expression du déclin des valeurs morales et civiques, autrefois inculquées aux apprenants, mais tout aussi, le manque d’anticipation dans le leadership que devrait incarner l’encadrement scolaire.

Le Fpi salue l’initiative des États généraux de l’éducation et espère fortement que cette situation connaisse un dénouement.

Le Fpi condamne l’usage de la violence gratuite par les élèves qui se rendent coupables de telles exactions au mépris de la dignité humaine.

Le Fpi fustige l’attitude de certains élèves qui molestent le personnel d’encadrement et les enseignants, au mépris de la discipline et des règles de bonne conduite.

Le Fpi salue les mesures prises par le gouvernement, lors du conseil des ministres du mercredi 8 décembre 2021.

Le Fpi reste convaincu que la cohésion sociale, en impactant positivement le climat social, imposera un modèle empreint de rigueur.

Le Fpi invite solennellement les syndicats scolaires à s’inscrire dans la sensibilisation des élèves afin de les amener a respecter le volume horaire qui permet l’acquisition des compétences et connaissances qui fondent le succès scolaire, et aussi de concevoir une éducation de qualité.

Le Fpi invite les parents d’élèves à s’impliquer dans la quête de solutions durables.

Le Fpi invite les élèves à continuer sereinement les cours jusqu’au vendredi 17 décembre 2021, jour fixé pour les congés de Noël.

Fait à Abidjan, le 12 décembre 2021

Le Secrétaire Général et Porte-parole

Issiaka Sangaré

Leave A Reply

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com