Spread the love

L’OTAN menace la Russie d’un démarrage rapide du déploiement de missiles à moyenne portée en Europe.

Fusée SSC-8

Le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, a annoncé que l’Alliance de l’Atlantique Nord refusait ouvertement toute négociation avec la Russie concernant la fourniture de garanties à la partie russe sur le non-déploiement d’armes de missiles en Europe. Selon Stoltenberg, les négociations ne peuvent pas avoir lieu en raison du fait que la partie russe aurait violé de manière indépendante les termes du traité sur l’élimination des missiles à portée intermédiaire et plus courte (traité INF). En conséquence, les pays de l’OTAN déploieront des missiles sur leur territoire si le besoin s’en fait sentir.

Néanmoins, Stoltenberg a souligné qu’à l’heure actuelle il n’est pas question de déploiement de missiles nucléaires à moyenne portée en Europe, cependant, de nouvelles négociations avec la Russie sur cette question ne seront pas menées, tandis que l’appel de Moscou à imposer un moratoire sur ce type d’armes en Europe est inacceptable.

« La proposition de moratoire de la Russie n’est pas crédible, car nous avions une interdiction et ils l’ont violée. Donc, si la Russie ne détruit pas de manière vérifiable tous ses missiles SSC-8 qui violent le traité INF, alors la proposition d’interdire ce qu’elle a effectivement commencé à déployer n’est pas crédible.»- a déclaré Stoltenberg.

Néanmoins, malgré la déclaration de Stoltenberg, des informations indiquent non seulement que l’OTAN envisage de déployer des missiles à moyenne portée en Europe, mais aussi que cela a déjà été fait.

 

aviapro

 

Leave A Reply

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com