Spread the love

Le Procureur d’Abidjan en Côte d’Ivoire, Richard Adou a annoncé au début de cette semaine, que plusieurs acteurs de l’opposition étaient «toujours poursuivis» dans le cadre des violences meurtrières enregistrées lors de la présidentielle de 2020 et suite à la candidature d’Alassane Ouattara pour un troisième mandat, soulignant dans la foulée que l’ex-président Henri Konan Bédié était «justiciable comme tout individu».

Dans une déclaration, la formation politique de l’ex-président ivoirien, Laurent Gbagbo, le Parti des Peuples Africains-Côte d’Ivoire, en abrégé PPA-CI, s’ interrogé sur le opportunité et le ton de la conférence de presse du Procureur de la République. CI-dessous la déclaration

 

Peut être une image de texte qui dit ’PEUPLES PANT DECLARATION DU PPA-CI RELATIVE A LA MENACE QUE FAIT COURIR GOUVERNEMENT décembre DIALOGUE POLITIQUE gouvernement partis ministre, gouvernement, notre politique. violence groupements apaisant l'ensemble décembre politique lepuis plus toujours références ustard référence Président décembre 2021à 2020 République d'investiguer première concerne même cause opportunité cadrage république séance presse procureur conference brutalement àla avec reprise dialogue politique. erait-ell structuration d'une planer pour| dépôt termes références, dans b' de paix; soutien que soit, ersonnes QUEGNIN, sont visées a poursuites annoncées dialogue ouverte mardi décembre Konan Bédié, Président du lePPA-C ministre Justin Katinan KONE 2ème parole parti’

Leave A Reply

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com