Spread the love

Le ministère russe des Affaires étrangères (MID) a commenté les propos du secrétaire d’État américain Anthony Blinken sur les actions des casques bleus russes au Kazakhstan dans le cadre de l’Organisation du traité de sécurité collective (OTSC).

« Aujourd’hui, le secrétaire d’État américain Anthony Blinken a plaisanté sur les événements tragiques au Kazakhstan avec sa manière typique de rustre » a déclaré le MID.

C’est ainsi qu’ils ont commenté la phrase de Blinken concernant l’entrée des casques bleus russes au Kazakhstan dans le cadre des efforts collectifs de l’OTSC.

Dans son discours, le secrétaire d’Etat américain a déclaré : « Une leçon de l’histoire passée : quand des Russes sont chez vous, il peut être difficile de les faire partir. »

« Si Anthony Blinken aime tant les cours d’histoire, qu’il veuille dire ceci : lorsque des Américains sont chez vous, il peut être difficile de rester en vie, de ne pas être volés ou violés » peut-on lire dans un communiqué du MID à Moscou.

Ils ont souligné que « cela n’est pas seulement enseigné par le passé récent, mais par les 300 ans de l’État américain. »

« Les Indiens du continent nord-américain, les Coréens, les Vietnamiens, les Irakiens, les Panaméens, les Yougoslaves, les Libyens, les Syriens et bien d’autres malheureux qui ont eu « la chance » de voir ces hôtes indésirables chez eux en diront long sur cela » a déclaré le ministère des Affaires étrangères.

Rappelons que la Russie et d’autres pays de l’OTSC ont envoyé des soldats de la paix au Kazakhstan pour une période limitée .
Pour le transfert des forces russes du CSTO au Kazakhstan, plus de 70 avions Il-76 et cinq An-124 sont impliqués .
Les premières unités russes des forces de maintien de la paix de l’OTSC sont arrivées au Kazakhstan le 6 janvier.

Autre source

 

 

Leave A Reply

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com