Spread the love

Ce Jeudi 27 janvier, marque le 100ème jour d’existence du Parti des Peuples Africains-Côte d’Ivoire (PPA-CI), porté sur les fonds baptismaux les 16 et 17 octobre 2021, au Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire. Lors de cette assemblée, Laurent Gbagbo a été élu premier président dudit parti.Peut être une image de une personne ou plus, personnes qui jouent d’un instrument de musique, personnes debout et intérieurPhoto du Président Laurent Gbagbo au pupitre lors du congrès constitutif du PPA-CI à Abidjan-Hôtel Ivoire.

Dans le cadre des 100 jours du PPA-CI, le Président Laurent Gbagbo, Président du PPA-CI, a livré un message aux militants et au Peuple de Côte d’Ivoire et surtout aux démocrates du monde entier.

Notons que ce jour, une Conférence de presse sera animée par le Secrétaire Général du PPA-CI, Damana Adia Pickass, au siège du Parti, sis à Cocody Riviera 3 avec pour thème :  » Les 100 jours du PPA-CI ». Ci-dessous le Message du Président Laurent Gbagbo.Peut être une image de une personne ou plusPhoto du Président Laurent Gbagbo au pupitre lors du congrès constitutif du PPA-CI à Abidjan-Hôtel Ivoire.

« Voici déjà 100 jours que nous avons créé, à notre congrès constitutif, le PPA-CI qui est une idée pour la transformation de la Côte d’Ivoire, pour le combat de la Côte d’Ivoire.

Ce pays est notre pays et il faut qu’on lutte pour qu’il soit le meilleur pays possible.
Alors les périls sont nombreux. Il y a le péril de la non-démocratie. Nous voyons aujourd’hui, dans la sous-région, la résurgence des coups d’Etats mais à l’intérieur même du pays, en dehors de la résurgence des coups d’Etat, nous voyons des façons de gouverner qui ne conviennent pas au plus grand nombre. Or, un Gouvernement n’est légitime, n’est crédible que quand il travaille pour le plus grand nombre. Au moment où les grecs ont créé le concept de la démocratie, il signifiait et il signifie encore le gouvernement du peuple, le pouvoir du peuple. Il y en a qui ont donné plusieurs sens, le gouvernement du peuple, pour le peuple, par le peuple mais c’est pour la population.Peut être une image de 1 personne et intérieur
Photo du Président Laurent Gbagbo au congrès constitutif du PPA-CI à Abidjan-Hôtel Ivoire.
C’est pour le plus grand nombre qu’il faut qu’un pouvoir travaille. On est pas assuré de réussir à chaque fois mais on doit faire ce travail pour le plus grand nombre.
Confisquer les biens du peuple pour un petit groupe, c’est contre ça que nous nous battons.
Confisquer les idées du peuple pour un petit groupe, c’est contre ça que nous nous battons.
Nous nous battons pour que le plus grand nombre, ceux qui sont dans les quartiers périphériques, Yopougon, Abobo, Port-Bouët, Koumassi, Treichville mais aussi ceux qui sont à la campagne, dans les villages, dans les villes éloignées. Pour qu’il aient droit à la parole, au pain et à l’eau. Voilà pourquoi nous sommes toujours en mouvement. Voilà pourquoi nous sommes continuellement persécutés mais que nous continuons toujours le combat parce qu’il n’y a pas plus grand combat que celui là.
Alors nous avons mis sur les fonds baptismaux le PPA-CI, ça fait aujourd’hui 100 jours.
Je voudrais remercier tous ceux qui ont cru en l’idée, tous ceux qui ont cru dans le combat, tous ceux qui ont cru que ce combat mérite d’être mené et qui sont venus. Et donc, il faut les remercier, les encourager, leur dire que toute lutte est âpre, elle est ardue mais c’est parce que des gens ont lutté avant nous que nous sommes là. Il faut que nous luttons pour que des gens soient là après nous.
Voilà le sens que je voudrais donner à ces 100 jours. Me réjouir que déjà, à 100 jours, des ivoiriens rassemblés ont décidé de continuer le combat. »

Leave A Reply

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com